Madagascar: Transport aérien - Air Madagascar interdite en France

Air Madagascar ne pourra pas récupérer des passagers en terre française jusqu'à nouvel ordre. Le vol de ce jour au départ d'Antananarivo ne tient plus.

Tard dans la soirée hier, la compagnie Air Madagascar informe que le vol MD050 de ce lundi 28 septembre, devant relier Antananarivo à Paris est annulé. « Nous avons été informés par l'aviation civile française que les vols d'Air Madagascar au départ d'Antananarivo ne pourront plus prendre de passagers jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes actuellement à la recherche de solutions afin de résoudre ce désagrément » explique le communiqué sans en donner les raisons.

La compagnie aérienne nationale malgache organise treize vols de rapatriement depuis la France depuis le 5 septembre, en ayant passé deux fois par Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, depuis. Celui prévu aujourd'hui mais annulé à la dernière minute étant le dernier vol prévu pour ce mois à destination de la capitale française pour un retour à Antananarivo le 30 septembre prochain, selon le programme de rapatriement annoncé le 3 septembre dernier par Air Madagascar.

Les onze allers-retours effectués depuis le 5 septembre n'ont pas rencontré de problèmes majeurs. Mais comme le « programme est susceptible d'évoluer » fait clairement savoir Air Madagascar à chaque annonce de programme de vol, c'est ce qui se passe justement aujourd' hui.

Deux-poids?

Politique ou technique? La raison de cette impossibilité pour les vols d'Air Madagascar de prendre des passagers au départ d'Antananarivo n'étant pas spécifiée, que les commentaires, frustrations et récriminations affluent depuis hier soir. « Pourquoi est-il alors possible pour Air France de venir sans ambages à Madagascar récupérer les ressortissants français bloqués à Madagascar et à la Réunion depuis Covid » se demandent la plupart des compatriotes malgaches sur le net. En effet, des vols spéciaux d'Air France figurent parmi les premiers à avoir été affétés depuis l'annonce de la fermeture des frontières le 14 mars dernier.

Deux vols les 21 et 23 mars à destination de Madagascar dont les appareils ont volé vide jusqu'à Antananarivo, en partance de Paris pour rapatrier les Européens, Français, désireux de retourner dans leur pays d'origine. Tandis que le boeing de la compagnie aérienne malgache n'a pu voir le ciel que depuis le 15 août 2020 pour un vol Paris-Marseille-Antananarivo, six jours après la déclaration du président de la République d'organiser des vols de rapatriement des Malgaches bloqués à l'extérieur. Les ressortissants Malgaches n'ayant pas eu la chance d'être rapatriés de suite au lendemain de la fermeture des frontières, ont été des milliers à saisir les vols organisés par Air Madagascar depuis le 15 août. Le site de l'Ambassade de France annonce des vols Air France vers la France au mois d'octobre.

« La compagnie française poursuivra ses vols de rapatriement vers la France, dans toute la mesure du possible à raison d'un vol par semaine, sous réserve de l'autorisation expresse des autorités malgaches. Les appareils qui arrivent à vide de La Réunion continueront en effet d'être soumis à une autorisation préalable systématique au coup par coup » lit-on sur le site officiel. Plus loin, le site parle d'une éventualité de rejoindre la Réunion par Air Madagascar. « En étroite coopération, l'ambassade de France et BCD Travel organisent un vol spécial de retour, le 1er octobre 2020, sur Air Madagascar depuis Tananarive, à destination de La Réunion, exclusivement, avec l'autorisation préalable de l'ACM et des autorités malgaches » informe encore l'ambassade de France. De plus amples informations sur les alternatives prises par la compagnie malgache et aussi l'Etat malgache sont attendues dans les heures.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.