Madagascar: Concert - Tarika Johary festoie en l'honneur de Sefo Nonoh

Les retrouvailles avec la bande à Luk, Mahery et Gothlieb vendredi ont été à la fois conviviales, festives et mélodieuses. Le groupe et le public en avaient grandement besoin.

Un véritable régal, ainsi se décrit la prestation q u e l'i n - temporel Tarika Johary a proposée à son public au Plaza Ampefiloha. C'est sous un ciel étoilé, en plein air, le tout accompagné de la fraîcheur du vendredi soir, que la scène s'est découverte à travers un concept inédit en ces lieux. Fidèle à luimême, le groupe a embarqué les mélomanes présents et surtout ses fervents admirateurs pour un voyage musical plus que chaleureux. Telle une charmante surprise d'ailleurs, l'accueil en dehors de l'amphithéâtre où se déroule habituellement chaque concert et spectacle s'affirme comme une belle trouvaille pour le public. Lumineux, enchanteur et coloré, le cadre est ainsi plus que propice pour que l'on puisse aisément profiter des chansons du Tarika Johary et de son répertoire surprenant.

Tou t en imposan t le respect à la lettre des gestes barrières, la devanture du Plaza Ampefiloha se remplit ainsi et vers 19h30, le vibrant hommage à Sefo Nonoh par le Tarika Johary s'entame. En coulisses, Luk, Mahery et Gothlieb trépignent alors d'impatience, tandis que de vives émotions se font aussi bien ressentir de leur part. « Je me sens très ému, je suis aussi très content d'être ici et de retrouver à nouveau la scèn . Evidemment, il nous manque énormément » confie Gothlieb.

De surprises en surprises

Avec Solofo et RaPa aux claviers, ainsi que Nali toujours fidèle au poste à la batterie, Mahery reprend le flambeau à la guitare basse où Sefo Nonoh excellait depuis les débuts du groupe dans les années 80. De même, Luk fort de sa ressemblance avec son frère Sefo réjouit à la guitare acoustique et Gothlieb assure le show en étant toujours aussi taquin. Tous les trois nous émerveillent toujours autant par leur maîtrise de leurs voix, enivrants et surprenants, ils envoûtent littéralement l'auditoire. C'est avec « Vetsovetson-kira » que Tarika Johary ren tre en scène, comme pour marquer l'ambiance mélodieuse de la soirée. S'enchaînent ensuite les incontournables « Trio », « Tiako foana », « Alokao » et « Te ho soa ». Ceci-dit, le Tarika Johary ne tarde pas à gratifier le public de belles surprises de sa part et de son répertoire classique se découvre une ribambelle d'interprétations, plus précisément celles des groupes avec lesquelles Sefo Nonoh a collaboré. On retrouve ainsi du Tsiakoraka, mais aussi du Njila et même du Lolo sy ny tariny pour le plus grand plaisir des fêtards.

Evidemment, les fameuses Barijaona et O'Suzah transcendent toujours autant le public de la part de Tarika Johary, ainsi que les Feo Gasy, Sakelidalana, Jeneraly et Mahaleo. Dans le rayon des invités, Lilie nous charme par sa voix en reprenant du Njila, tandis que Fameno et Nofy émeuvent en rejoignant le temps d'un instant le groupe sur la scène pour chanter une composition inédite de leur père, Sefo Nonoh. Une belle soirée qui s'est clos tardivement vers 23h sur des reprises de variétés françaises, elle s'affirme comme les prémices d'un prochain concert plus grand.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.