Madagascar: Élections - Coup d'envoi de la course aux sénatoriales

Un nouveau départ pour la course aux sénatoriales. Le dépôt de candidature aux élections des membres du futur Sénat débute à partir de ce jour jusqu'au 12 octobre. Les Organes d'enregistrement et de vérification des candidatures (OVEC) se disent être prêts pour accueillir les dossiers des candidats. Quinze jours son t donc ouverts pour que les états majors politiques puissent présenter leurs candidats pour siéger au Palais d'Anosikely pour le prochain mandat réduit à cinq ans.

Une atmosphère plus tendue précède l'ouverture de la course aux sénatoriales. La tenue de la date du scrutin prévue le 11 décembre constitue un point de discorde dans la classe politique. Des partis qualifiés favoris aux élections ont affiché leur réticence la bataille.

Le TIM de Marc Ravalomanana, le HVM de Rivo Rakotovao, ceux qui ont été partants aux sénatoriales de 2015 seront absents sur la liste des participants. Le boycott est collectif pour les partis de l'opposition. Une trentaine de formations politiques alliées au groupe de Panorama ont déclaré qu'elles ne prendront pas part aux élections sénatoriales. Le désaccord sur la loi de ratification des ordonnances présidentielles a laissé ses cicatrices sur la suite du processus. Les élections en vue de mettre en place les membres du nouveau Sénat ne seront qu'une affaire du parti au pouvoir. Compte tenu du nombre important des élus aux élections municipales et communales, l'IRD organise en silence sa stratégie de rafler un maximum de siège au Sénat. Pour l'instant, la coalition pro-régime n'a pas révélé au grand jour ses candidats par province.

Démarqué par le changement récent du texte régissant le Sénat, en modifiant le nombre des membres à dix huit, la course au Palais de verre d'Anosikely n'intéresse pas l'opposition.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.