Madagascar: Commune Urbaine d'Antananarivo - interview avec Naina Andriantsitohaina

Alors que le Code Municipal d'Hygiène fait polémique depuis sa présentation, le maire de la ville des Milles, Naina Andriantsitohaina, a défendu les idées et projets de la mairie lors d'une émission télévisée diffusée ce dimanche.

Serein et déterminé face aux journalistes de RTA, TVM, TVPlus et Dream'In, le maire de la capitale a mis l'accent sur le respect de la loi tout en montrant que la commune se montre coopérative dans l'exécution de ses actions. Ainsi, en ce qui concerne les installations sur l'esplanade Analakely, la mairie propose aux propriétaires de déménager au marché d'Anosy le temps que les travaux de la nouvelle infrastructure soient réalisés. A noter que seuls seize propriétaires sur quarante sont actuellement en règle.

Un autre sujet abordé concerne le contrat de gestion des parkings accordé à la société Easy Park. Un contrat jugé inéquitable et déséquilibré puisque seuls 100 millions d'Ariary sont reversés à CUA sur les 4 milliards d'Ariary perçus par cette société. Le maire a ainsi réaffirmé et que les fonds de la commune ne devaient pas être gérés par une entreprise privée et que le contrat de gestion avec Easy Park sera résilié.

Il a également été question des remblais illicites, notamment celui du lac de Tana Waterfront. Le maire de préciser que la commune ne délivrera aucun permis pour quelque projet que ce soit, à moins que les concernés exécutent les décisions prises par la CUA avec le Ministère de l'Aménagement du Territoire et l'AGETIPA.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.