Egypte: Cellule de crise pour suivre le vote des Egyptiens à l'étranger aux législatives

La ministre de l'Immigration et des Affaires des Égyptiens à l'étranger, Mme Nabila Makram, a donné des directives de mettre en place une cellule de crise au siège du ministère pour suivre le processus de vote aux élections législatives 2020 pour les Égyptiens à l'étranger.

Ceci intervient dans le cadre de la coopération et la coordination avec l'Autorité nationale des élections, pour répondre à toutes les questions sur le scrutin via l'email Egyexpcare2020@gmail.com, ou sur les numéros de WhatsApp 01069613755/01062437210, indique un communiqué du ministère.

Mme Makram a précisé que l'équipe du ministère travaillait 24h sur 24 pour recevoir les questions et demandes des électeurs sur les mesures à suivre pour participer au processus de vote.

Selon le droit, les Égyptiens résidant à l'étranger ont le droit de voter au scrutin uninominal et de listes. Il est prévu que des comités chargés de supervision du scrutin, de dépouillement et de l'annonce des résultats seraient formés par des membres du corps diplomatique et consulaire, ainsi qu'un ou plusieurs secrétaires du ministère des Affaires étrangères.

Quatre pays seront exemptés des élections: la Libye, la Syrie, le Yémen et la Somalie, en raison de l'instabilité de leur situation intérieure.

Le président de l'Autorité nationale des Elections (ANE), Lachine Ibrahim a annoncé le début d'inscription des données des Égyptiens à l'étranger sur le site officiel de l'autorité, à partir du dimanche dernier et jusqu'au 10 octobre prochain, afin qu'ils puissent voter par mail aux élections.

M. Ibrahim a indiqué que le vote aux législatives à l'intérieur et à l'extérieur de l'Égypte se déroulait en deux étapes, dont la première a lieu dans 14 gouvernorats notamment ceux de Guizeh, d'Assiout et de la Mer Rouge, tandis que la deuxième étape comprend les 13 gouvernorats restants dont le Caire, Port-Saïd et Ismailiya.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.