Togo: Cri de détresse des professionnels du tourisme

28 Septembre 2020

L'industrie hôtelière est sinistrée. Le taux de remplissage est quasi nul.

'Notre secteur est totalement asphyxié. Il faut venir à notre secours, sinon il disparaitra', a déclaré lundi Rémy Moèvi, vice-président de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo (CCIT).

Il demande une aide urgente de l'Etat.

Les mesures mises en place il y a quelques mois (baisse de la TVA, report des charges ... ) ne sont pas suffisantes.

Depuis la réouverture de l'aéroport au mois d'août, les clients ne sont pas plus nombreux.

Il y a bien quelques hommes d'affaires et des membres de la Diaspora, mais ce flux est loin de remplir les établissements de Lomé. Pire encore à l'intérieur du pays.

C'est l'industrie mondiale du tourisme qui est sinistrée.

Les contraintes liées aux déplacements aériens et la présence du virus n'encouragent pas les déplacements.

Et cette situation ne devrait pas évoluer avant des mois.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.