Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - Les confessions religieuses soutiennent Dr Denis Mukwege dans son plaidoyer de mise en pratique du rapport Mapping

28 Septembre 2020

Les confessions religieuses du Sud-Kivu soutiennent le docteur Denis Mukwege dans le plaidoyer de mise en pratique du rapport Mapping. Ces structures religieuses ont déclaré que dix ans après la publication de ce rapport, il serait irresponsable de laisser cette lourde tâche au seul prix Nobel Denis Mukwege.

Réunies à Bukavu le weekend- dernier, elles ont pris la ferme détermination d'accompagner Denis Mukwege et les autres organisations regroupées en synergie dans la lutte contre l'impunité. Le point focal des confessions protestantes et islamiques, Mme Anne Marie Totoro fait remarquer que l'idée de ce plaidoyer est de parvenir à la vulgarisation des recommandations du rapport Mapping afin que la population congolaise en soit suffisamment informée.

« Nous voulons que ces recommandations soient mises en application c'est-à-dire que les faiseurs des troubles, les auteurs de crimes qui ont troublé l'ordre public et les droits de l'homme soient aussi saisis et qu'ils puissent répondre de leurs actes. C'est ça notre souci. Nous crions pour les tueries, les morts qui ont été orchestrés ici au Congo. Nous crions pour les enfants qui ont grandi sans parents dans la souffrance, dans la famine. Et surtout pour les femmes qui ont été violées et violentées dans leurs droits. Et tous ces auteurs n'ont jamais été saisis pour répondre de leurs faits », a-t-elle déclaré.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.