Afrique: Lecture - Les livres au programme manquent au Centre culturel de Makoua

Ce haut lieu de culture a toutes les commodités pour recevoir les passionnés des œuvres de l'esprit. Seulement, le fonds documentaire de la bibliothèque qui veut ouvrir ses portes aux élèves avant la rentrée, prévue le 12 octobre, n'est pas pourvu de livres au programme.

Inauguré le 8 novembre 2019 par le vice-premier ministre, Firmin Ayessa, le Centre culturel de Makoua n'est fonctionnel sur l'ensemble de ses compartiments. L'installation des livres acquis par don des partenaires se poursuit. La salle d'exposition des œuvres d'art n'est pas prête à accueillir le public faute de matière première à contempler qui du reste coûtent excessivement cher. La salle des conférences quant à elle opérationnelle a accueilli le lancement des opérations de certification des ménages vulnérables et pauvres de la localité devant bénéficier des allocations d'urgence covid-19.

Par ailleurs, le compartiment informatique de la bibliothèque du Centre culturel est équipé d'ordinateurs avec l'ensemble des accessoires qui vont avec pour permettre aux élèves de se familiariser avec l'outil informatique qui facilite la recherche documentaire informatisée. Depuis leur installation, ils n'ont jamais été utilisés. « Le partenariat avec la société Eni qui avait construit l'infrastructure, n'avait pas pris en compte la connexion à la fibre optique », a expliqué le maire de la communauté urbaine, Jean Emile Ongayolo. En réalité, a-t-il poursuivi, si rien n'est fait pour faire fonctionner ces outils, ils pourront s'abimer.

Selon Jean Emile Ongayolo, le pari est de faire en sorte que la bibliothèque soit opérationnelle avant la rentrée scolaire qui pointe à l'horizon. Il a en outre appelé les élèves à ne pas attendre que la structure soit fonctionnel sur l'ensemble de ces compartiments pour commencer à la fréquenter. Le maire a par aolleurs lancé un appel aux partenaires afin qu'ils mettent la main à la pâte.

En rappel, à propos de l'opération de certification des ménages vulnérables et pauvres devant bénéficier de l'allocation d'urgence covid-19, il ressort que le nombre de ces ménages s'élève à 2408 dont 1533 en détresse sociale, 118 vulnérables, 517 en contentieux, 127 non éligibles, 72 ayant déjà bénéficier de l'allocation et 41 l'ont reçu plus d'une fois.

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.