Gabon: Lutte contre la rage - « Finissons-en avec la rage » c'est la 14 journée mondiale aujourd'hui

Jane Nansamba, a livestock farmer in Masaka District, says stray dogs have killed five of her goats in the last four months.
28 Septembre 2020

La rage est une maladie méconnue du grand public, et pour beaucoup l'ignorance aura eu raison d'eux. La communauté internationale célèbre aujourd'hui la 14ème journée mondiale de la lutte contre la rage, avec pour thème « Finissons-en avec la rage : collaborons et vaccinons ». Un thème qui devrait attirer l'attention des populations, surtout au Gabon où il y a déjà eu des cas enregistrés au Gabon.

Le Gabon a officiellement enregistré 6 cas de rage durant les trois dernières années, dont deux femmes adultes et quatre enfants. Les 5 premiers sont des cas localisés au niveau de l'Estuaire, et un seul du côté du nord, dans le Woleu-Ntem. Fait particulier, tous sont décédés. De plus, entre 2014 et 2015, des cas de rages avaient été signalés dans le Haut-Ogooué ; plus précisément à Moanda.

Même si cette maladie fait partie des maladies prioritaires ciblées par le plan national de développement sanitaire du Gabon 2017-2021, elle n'est vraiment pas prise en compte par les principaux décideurs. Voici pourquoi elle est sous-notifiée. Mais pour lutter contre cette maladie, une campagne de sensibilisation a été faite à Libreville ; le Programme de lutte contre les maladies infectieuses (PLMI) a notamment organisé, le samedi 26 septembre, une formation à l'intention du personnel du centre de santé de Nzeng-Ayong impliqué dans la vaccination antirabique post-exposition des personnes exposées à un risque de rage.

Cette activité a été menée en collaboration avec la Direction régionale de la santé de Libreville-Owendo (DRSLO), le Programme élargi de vaccination (PEV), l'Institut d'épidémiologie et de lutte contre les endémies (IELE), et la Direction générale de l'élevage. Elle a aussi bénéficié de l'appui de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du laboratoire Sanofi-Pasteur.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.