Angola: Un chef spirituel souligne des méthodes de guérison du Covid-19

Luanda — Le chef spirituel Angolais Nikulay Pinto a considéré, dimanche, à Luanda, l'utilisation des méthodes spirituelles et médicaments locaux comme l'une des solutions pour guérir le Covid-19 en Angola.

Sans donner les détails sur comment ces méthodes seront utilisées pour soigner les patients, le religieux, également ingénieur des télécommunications, a dit qu'il n'avait besoin que de l'autorisation des autorités sanitaires locales pour commencer à tester les respectives méthodes aux patients infectés par le nouveau coronavirus.

Lors d'une conférence de presse, qui a servi à présenter des solutions possibles pour résoudre le problème de l'épidémie, Nikulay Pinto a souligné que les méthodes de guérison contenues dans sa proposition "garantissent la sécurité et presque cent pour cent d'efficacité, sans mettre en péril la santé des personnes".

Selon le chef spirituel, les réflexions religieuses sur le traitement des cas de Covid-19, qui ont commencé depuis mars derniers, prévoit la guérison d'une personne infectée en trois jours.

Se référant à un principe biblique qui dit: "rien n'est impossible à Dieu", Nikulay Pinto comprend que la crise endémique qui sévit dans le monde a besoin d'une solution spirituelle.

En 17 ans d'expérience religieuse, le responsable religieux a également précisé que son initiative s'inscrit dans la Loi nationale de la médecine traditionnelle et complémentaire, approuvée par l'Exécutif angolais en août dernier, laquelle vise à intégrer dans le Système national de santé des médicaments traditionnels scientifiquement évalués, sûrs, efficaces et de qualité.

La loi vise également, entre autres actions, à garantir la pratique sûre et durable de la médecine traditionnelle et complémentaire, basée sur l'encouragement à la recherche conventionnelle et au développement technologique dans le domaine de la biotechnologie et l'intégration dans le Système nationale de santé.

À cet effet, le naturopathe angolais José Nguepe a récemment exprimé son intérêt à collaborer avec les autorités sanitaires du pays et à apporter sa contribution dans la lutte contre la pandémie, par la médecine naturelle, proposant de fournir des médicaments naturels.

"Par exemple, en Angola, il existe l'une des plantes qui combat tous les types de virus en 20 jours. C'est avec cette plante que nous proposons de préparer un composé spécifique pour sauver la vie des personnes touchées par le Covid-19 dans le pays", a-t-il révélé dans une interview à l'Angop.

Cette plante dénommée IPOX, a-t-il poursuivi, existe seulement en Angola et au Botswana, étant utilisée dans le composé pour le traitement des personnes atteinte du VIH sida.

En réponse, la ministre de santé, Sílvia Lutucuta, a affirmé que la proposition de lutte et prévention du Covid-19 par la médecine naturelle de certains naturopathes angolais, avait déjà été envoyée au département spécifique de l'Institut national de recherche en santé (INI), pour évaluer l'authenticité et l'efficacité de ces médicaments naturels.

Les médicaments de la médecine naturelle ou conventionnelle doivent d'abord être évalués et certifiés pour mesurer leur efficacité. "Nous ne devons pas prendre le risque comme certains pays, en faisant la publicité de médicaments qui n'ont pas eu l'effet escompté", a souligné la ministre.

L'Angola compte actuellement 4.672 cas positifs, dont 171 décès, 1.639 guéris et 2.862 actifs.

Parmi les actifs, 11 sont en état critique, 16 cas graves, 37 cas modérés, 80 avec symptômes légers et 2.718 asymptomatique.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.