Cameroun: Marc Mboule Ediango - Pour une aquaculture smart

Ce jeune ingénieur halieutique a développé l'application SmartA, dont le rôle est de permettre de mieux gérer les exploitations aquacoles et booster la production locale de poissons.

Une solution digitale permettant aux aquaculteurs de mieux gérer leurs exploitations afin de booster la production locale. Telle est la fonction de l'application Smart Aquaculture (SmartA) dont le concepteur, Marc Mboule Ediango, vient de remporter le deuxième prix national Orange de l'entrepreneur social organisé par l'entreprise de téléphonie mobile. Ce modulateur technologique doté de capteurs, une fois introduit dans les étangs piscicoles, permet de contrôler la qualité de l'eau, de collecter, d'analyser et interpréter des données halieutiques, afin de réduire le taux de mortalité des poissons. Bien plus, cet appareil a la capacité de générer un diagnostic sur un poisson malade et d'indiquer le traitement adéquat.

L'idée de mettre sur pied ce projet fait suite à une perte de 5000 poissons qu'avait subi Marc Mboule Ediango, à cause d'un mauvais diagnostic. Depuis lors, ce jeune passionné d'aquaculture et d'agriculture avait décidé d'initier cette solution digitale. Laquelle a la spécificité d'être interactive, c'est-à-dire qu'elle permet à tout producteur de bénéficier d'une assistance technique en ligne.

Le parcours académique de Marc Mboule Ediango l'y a d'ailleurs prédisposé. Car après l'obtention de son baccalauréat en 2012 au Lycée de Mengong, région du Sud, il décroche, l'année suivante, une bourse pour aller se faire former à l'Institut des Sciences halieutiques, basé à Yabassi. En 2016, il en sort nanti d'un diplôme d'ingénieur en aquaculture.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.