Afrique: Interpellation à Mohammédia d'un Subsaharien pour usurpation d'identité et ouverture de comptes bancaires au nom d'autrui

Rabat — Les éléments de la brigade de la police judiciaire du district de sûreté de la ville de Mohammédia ont interpellé, lundi, un ressortissant subsaharien soupçonné d'être impliqué dans une affaire d'usurpation d'identité et ouverture de comptes bancaires au nom d'autrui, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Déjà objet d'un avis d'interdiction bancaire pour ouverture de comptes bancaires en utilisant de fausses identités, le suspect, âgé de 38 ans, a été appréhendé aussitôt arrivé dans une agence bancaire à Mohammédia afin d'ouvrir un compte bancaire convertible en devise, souligne la DGSN dans un communiqué, ajoutant que ces comptes bancaires font l'objet d'enquêtes et investigations pour déterminer les mobiles de ces actes criminels.

La fouille corporelle du suspect au moment de son interpellation a abouti à la saisie d'une somme d'argent de 4.800 euros et de 2.200 dirhams, en plus d'un faux passeport étranger portant sa photo et de fausses données et plusieurs cartes de paiement bancaires, précise la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les circonstances de ces actes criminels, conclut la DGSN.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.