Ile Maurice: Dauphins morts - Des tests devront être effectués à l'étranger cette fois...

29 Septembre 2020

A-t-on décelé des traces d'hydrocarbures sur les 40 dauphins d'Électre retrouvés morts dans les environs de Pointes-aux-Feuilles, il y a un mois ?

Au niveau du ministère de la Pêche, personne ne veut se prononcer. Jusqu'ici, plusieurs sources bien renseignées soutiennent qu'il faudra encore patienter. «Il faut attendre que d'autres tests soient effectués, cette fois-ci à l'étranger, en Espagne fort probablement, avant que les vraies raisons ne soient communiquées à la population. Nous ne pouvons pas encore venir dire qu'ils sont morts à cause des hydrocarbures provenant du Wakashio. Cela prendra encore un peu de temps», précise-t-on.

Toutefois, selon nos recoupements, un rapport a été soumis aux autorités concernées, il y a peu, concernant les tests effectués sur le sol mauricien ainsi que les résultats, mais rien ne transpire pour l'heure à cet effet. Si ce n'est que l'on persiste et signe, jusqu'ici, à dire que la thèse des traces d'hydrocarbures ne semble pas tenir la route. Idem pour ce qui est d'un dauphin retrouvé mort à Poudre-d'Or, le 21 septembre. Aucune explication n'a encore été donnée. Puisque, en «raison de l'état de la décomposition de l'animal, il aurait été difficile de s'avancer à ce sujet», explique-t-on.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.