Madagascar: Ihorombe - Cinquante cas positifs cumulés

Un aveu alarmiste a déjà été formulé par le principal responsable de la lutte contre la Covid-19 par rapport à l'impossibilité pour tous de se faire dépister.

Cinquante quatre. C'est le nombre de contaminés enregistrés dans la région Ihorombe depuis le 2 août. L'annonce publique de cet effectif cumulé a été faite hier après que cette région ne figure plus depuis plusieurs jours dans le registre quotidien des variations du nombre de guéris, morts, malades en traitement.

Sans justifier la raison du maintien sous embargo du nombre de contaminés chaque jour dans la région Ihorombe, la professeure Hanta Marie Danielle Vololontiana s'est limitée à évoquer hier « l'obtention de ces résultats à partir des tests par technologie GenExpert ». Touchée par le coronavirus suite à la découverte d'un contaminé pour la première fois le 14 juillet dernier, la région Ihorombe a ensuite enregistré sur le plan national, le nombre maximal de morts par rapport à l'effectif des contaminés.

Le 21 août, jour de la révélation du deuxième cas de décès lié au coronavirus dans la région Ihorombe qui reste sans gouverneur jusqu'à maintenant, un responsable étatique a accepté de livrer les réalités sur le terrain. « Cinq morts sur trente contaminés, c'est un effectif très élevé par rapport aux chiffres dans les autres régions », a alors indiqué Jean Razafimahefa, directeur de cabinet de la région Ihorombe.

Dépistage restreint

Le chef-lieu de ce t te région, la ville d' Ihosy, compte un seul centre hospitalier dont le fonctionnement reste handicapé par le manque de médicaments.

Tandis que des agents de santé dans la région Ihorombe ont déjà alerté depuis le mois de Juillet par rapport à un renforcement nécessaire de la capacité de l'hôpital d'Ihosy pour faire face à la pandémie, des médicaments y ont été envoyés à partir de la capitale. « L'impossibilité pour tout le monde de se faire dépister demeure, face à la menace pandémique », a déploré alors Jean Razafimahefa.

Alors que les prélèvements sont effectués sur des malades arrivant à l'hôpital d'Ihosy pour être hospitalisés, les résultats se font attendre. L'explication fournie par Jean Razafimahefa a rapporté « L'existence d'un fourgon qui fait le trajet Toliara-IhosyFianarantsoa pour récupérer les prélèvements afin d'être analysés, pour déboucher vers la livraison des résultats négatifs ou positifs ». À côté des cinquante quatre contaminés localisés dans la région Ihorombe et révélés hier, six autres sont à Analamanga, un à Diana et deux à Matsiatra-Ambony où six patients sont en état grave. Au total, soixante-trois nouveaux cas sont enregistrés hier ainsi que vingt- cinq guéris répartis dans six régions.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.