Afrique: La BAD intègre le Conseil d'administration du Forum mondial sur l'investissement (communiqué)

Dakar — La Banque africaine de développement a intégré le Conseil d'administration du Forum mondial sur l'investissement des "Business Angels" (WBAF en anglais), a appris lundi l'APS.

Elle va ainsi représenter les marchés boursiers en démarrage, les écosystèmes d'entrepreneuriat et de start-up, les petites et moyennes entreprises et les entreprises à forte croissance et les fonds de capital-investissement en Afrique, explique un communiqué.

Le directeur du Département du développement industriel et commercial de la Banque, Abdu Mukhtar, siègera au nom de la Banque au sein du Conseil d'administration du WBAF.

"L'aide à l'innovation, à l'entrepreneuriat et au développement des PME est très importante pour nous, d'autant plus que ces domaines sont directement liés à certains de nos objectifs de développement, notamment la création d'emplois et l'autonomisation des femmes", a souligné Abdu Mukhtar.

"Avec la BAD, le WBAF sera en mesure d'offrir un vaste éventail de possibilités aux start-ups et aux entreprises à forte croissance en Afrique, celles qui ouvriront les portes du développement économique", a dit le président exécutif du Forum, Baybars Altuntas, cité par le texte.

"En travaillant ensemble par-delà les frontières, grâce à une vision commune et en gardant à l'esprit cette dynamique intelligente, nous nous trouvons en très bonne position pour apporter des changements positifs à l'Afrique et à l'économie mondiale", a-t-il ajouté.

Le WBAF a pour but de favoriser l'accès au crédit pour les entreprises, de leur création à leur développement, dans le but de créer plus d'emplois et d'apporter davantage de justice sociale dans le monde, explique le communiqué.

Le Forum mondial sur l'investissement collabore avec "un large éventail d'institutions pour contribuer à façonner le monde de demain", indique le communiqué de la BAD.

La Banque africaine de développement est "la principale institution de financement du développement en Afrique, et aussi la seule à posséder une notation financière AAA (triple A) de la part des principales agences internationales".

La BAD, rappelle le communiqué, "lutte contre la pauvreté et se consacre à l'amélioration des conditions de vie sur le continent en encourageant les investissements publics et privés dans des projets susceptibles de stimuler le développement économique et social".

L'institution financière compte 81 actionnaires, parmi lesquels 54 pays membres régionaux et 27 pays non africains.

En novembre 2019, la Banque disposait d'un capital de 208 milliards de dollars américains après une nouvelle augmentation de capital.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.