Burkina Faso: Forces armées nationales - Décès du général Ali Traoré

Evacué en Tunisie pour des soins, le général de division Ali Traoré, l'ex-chef d'état-major général des armées, est décédé dans la nuit du dimanche 27 septembre 2020. Premier chef d'état-major général de l'armée de l'air à occuper ce poste, il a rangé définitivement les armes à l'âge de 70 ans.

Le général de division Ali Traoré, qui a occupé le poste de chef d'état-major général des armées du Burkina Faso du 14 novembre 2000 au 8 juillet 2009, est né le 14 novembre 1950 à Banfora.

Au cours de sa carrière d'officier, le général a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l'armée. Jusqu'à nos jours c'est le seul militaire non issu des bérets rouges à avoir occupé le poste de chef d'état-major général des armées.

Il a occupé successivement le poste de chef des opérations de la base aérienne de 1978 à 1982, de chef des moyens généraux en 1983 et à avoir assumé de 1988 à 1989, les fonctions de chef de cabinet militaire à la présidence du Faso.

En 1992, il est chef de la section air à l'état-major général des armées. La même année, il devient chef d'état-major de l'armée de l'air et occupera cette fonction jusqu'en 1999. De 1999 à 2000, Ali Traoré est le chef d'état-major général adjoint des armées.

Le colonel major Ali Traoré de l'armée de l'air est nommé général de division le 1er octobre 2006. Suite à un décret pris par le président du Faso Blaise Compaoré le 30 septembre 2006, l'ex-colonel major Ali Traoré reçoit ses épaulettes de général de division le 5 octobre 2006 à Ouagadougou.

Du 14 novembre 2000 jusqu'au 8 juillet 2009, le général de division Ali Traoré est le chef d'état-major des armées du Burkina Faso.

Le défunt a reçu aussi plusieurs décorations, dont celles d'officier de l'Ordre national, de commandeur de la Légion d'honneur française et de grand officier de l'Ordre du mérite du Conseil international du sport militaire.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.