Togo: Poursuivre la lutte antirabique

28 Septembre 2020

Une dizaine de cas mortels de rage ont été enregistrés au Togo en 2019.

'On est dans une zone d'endémie rabique. La rage existe parce que la situation épidémiologique est caractérisée par un grand nombre de chiens errants porteurs du virus', indique le Dr Kossi Mabalo, président de l'Ordre des vétérinaires du Togo.

La population est invitée à la prudence. Les propriétaires de chiens doivent de leur côté respecter les mesures de vaccination.

Informer adultes et enfants sur le comportement des chiens et la manière de prévenir les morsures est un prolongement essentiel de tout programme de vaccination antirabique et peut réduire l'incidence de la rage chez l'homme et la charge financière du traitement des morsures.

Améliorer les connaissances des communautés en matière de prévention et de lutte contre la rage signifie informer aussi sur les responsabilités des propriétaires d'animaux de compagnie, sur la prévention des morsures de chien et sur les soins à dispenser immédiatement après une morsure.

La participation et l'engagement des communautés dans ces programmes permettent de mieux faire comprendre et de mieux diffuser les principaux messages d'information. La Journée mondiale de lutte contre la rage se déroule ce lundi.

Quelque 24.000 personnes décèdent de la rage chaque année en Afrique.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.