Sénégal: Kaolack - La SDES ambitionne de créer une unité industrielle

Kaolack — La directrice de la Société de développement pour l'émergence du Sénégal (SDES), Seynabou Diop, a exprimé son ambition de créer au port de Kaolack, une unité industrielle de montage et de réalisation d'engins, d'équipements agricoles et de voitures.

Dans un entretien avec l'APS, la cheffe d'entreprise dit avoir reçu "une manifestation d'intérêt de partenaires grecs portant sur le financement, la réalisation d'une unité industrielle de montage et de réalisation d'engins, d'équipements agricoles et de voitures".

Selon elle, "la réalisation du port de Kaolack, une vieille doléance des populations de cette ville, peut redynamiser les activités fluviomaritimes, renforcer la coopération sous-régionale et désenclaver la zone sud" du Sénégal.

En parlant de l'urgence de la mise en œuvre d'un tel projet, elle a rappelé les "contraintes liées à la déportation des navires qui, jadis, accostaient au port de Kaolack".

"Notre société s'est penchée sur ce projet depuis plus d'un an, avec ses partenaires grecs et l'appui de l'ANAM [Agence nationale des affaires maritimes] pour la réalisation de la plateforme portuaire de Kaolack, d'une unité industrielle de montage et de réalisation d'engins, d'équipements agricoles et de voitures", a-t-elle ajouté.

Elle souligne que la ville de Kaolack peut servir de point focal pour redynamiser les activités économiques dans la sous-région et de trait d'union pour l'ensemble des chargeurs, groupeurs et opérateurs maliens.

De même, elle peut constituer un hub polarisant la desserte de l'activité économique des zones limitrophes, notamment Diourbel, Touba, Kaffrine et Thiès, a-t-elle conclu.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.