Cameroun: Paul Biya déclaré personna non grata à Génève? Le dossier sera en examen les 1er et 2 octobre

29 Septembre 2020

L'affaire de la présence récente et tumultueuse de Paul Biya à Genève semble ne pas finir. L'on se rappelle que suite à des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'avait encouragé à quitter la Suisse en juillet 2019.

Des activistes camerounais n'avaient cessé de perturber le séjour genévois du couple présidentiel camerounais.

Débordés, des membres du service de sécurité de Paul Biya s'étaient montrés si violents vis-à-vis d'un journaliste de la radio suisse que la justice genevoise avait condamné six d'entre eux à de la prison avec sursis...

Une pétition initiée par Sylvain Thévoz, co-président de la section du Parti socialiste de la ville de Genève et député au Grand Conseil de Genève depuis mai 2018 et adressée au Grand Conseil Genève avait recueilli plus de 14.915 signatures.

"Nous demandons au Grand Conseil d'inviter le Conseil d'Etat à déclarer Paul Biya persona non grata à Genève et que ce dernier entame immédiatement des discussions avec le Conseil Fédéral pour que Paul Biya soit déclaré persona non grata en Suisse tant que l'argent soustrait au peuple Camerounais ne lui est pas restitué et les droits fondamentaux du peuple camerounais garantis." pouvons nous lire dans cette pétition.

Au paravant, des associations réunies au sein du CODE (Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora) avaient elles aussi aussi interpellé par voie de lettre, Le Grand Conseil de Genève sur la même question.Idem pour l'interpellation de la Présidente du Conseil National de la Confédération Suisse, sur les séjours récurrents et coûteux du président camerounais à Genève

Toujours dans la même mouvance, la BAS (Brigade Anti Sardinards) sous la houlette de Kamoua La Panthère avait initié une plainte le 17 juillet 2019 contre contre L'Hôtel Intercontinental de Genève pour recel et blanchiment des dévises, au sens de l'article 160 et l'article 305bis du code pénal Suisse. Dans cette plainte dont le Député Sylvain Thevoz avait appuyé, les activistes Camerounais affirment que l'hôtel intercontinental pendant presque 4 décennies a "délibérément servi de lieu de villégiature du président Camerounais et que la facture totale pour un séjour s'élevait à environ 40 000 $ par jour.

Par ailleurs, les activistes de la BAS parlent des "transactions financières effectuées par la présidence de la république du Cameroun sans aucune traçabilité"

Le Grand Conseil du Canton de Genève est convoqué les 1er et 2 octobre 2020 à Genève. Parmi les points à l'ordre du jour l'examen de la pétition et des différentes plaintes des Camerounais, pour que Paul Biya du Cameroun soit déclaré personna non grata en Suisse.

Lire l'ordre du jour de la réunion du Grand Conseil en dessous (Page 10)

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.