Cote d'Ivoire: Dominique Ouattara aux populations de Bouaflé - "Cultivez le vivre ensemble et la tolérance car, au-delà de la politique, nous sommes tous des frères et sœurs"

La place Tchin-Tchin de la commune de Bouaflé a servi de cadre, le vendredi 25 septembre 2020, à la cérémonie de remise de dons et de chèques Fonds d'Appui aux Femmes de Côte d'Ivoire( Fafci) aux femmes de la Marahoué en présence du président de la République Alassane Ouattara, du Premier ministre Hamed Bakayoko, de présidents d'institutions, de membres du gouvernement, ainsi que des autorités politiques et administratives de la région.

Ces dons estimés à 500 millions de francs CFA sont composés entre autres de mobiliers de bureau, matériels didactiques et informatiques pour les écoles de la région, de tricycles, de machines à coudre, de chaises, de glacières, de lits médicalisés, équipements d' agricole, sportifs et de salubrité, de réfrigérateurs, de semences, d'engrais, des fournitures de coiffure, des kits pour les restauratrices, des produits pour bébé ... etc.

« Nous savons que nos sœurs font des efforts incroyables pour être financièrement autonomes. Dans tous les secteurs : l'entreprenariat, l'agriculture, la pisciculture, le commerce ou l'informel, elles réalisent de véritables miracles parfois avec peu de moyens, pour améliorer les conditions de vie de leurs familles.

D'ailleurs, nos sœurs de cette région sont réputées pour la culture et le commerce du vivrier avec à leur tête, notre sœur madame Irié Lou Colette... », a révélé Dominique Ouattara.

S'agissant du Fafci qui est opérationnel dans la Marahoué depuis 2012, avec un capital reçu à ce jour de 900 millions de F CFA, la première a félicité les premières bénéficiaires, qui ont pu réaliser un taux de remboursement de 98 %.

« Oui, bravo, c'est un taux exceptionnel. Je suis fière des activités que vous réalisez grâce au Fafci  Pour vous encourager et donner la chance à davantage de femmes de sortir de la précarité, j'ai décidé de vous accorder une dotation supplémentaire de 500 millions de FCFA.

Ainsi le montant total du Fafci pour la région de la Marahoué s'élève à 1 milliard 400 millions de F CFA », a annoncé la première Dame.

Poursuivant, elle a expliqué les objectifs assignés à ce fonds mis en place en 2012. À savoir, donner aux femmes de Côte d'Ivoire, les moyens de leur autonomisation financière et de leur épanouissement.

« Mon rêve a pris forme avec l'inestimable soutien de mon cher époux, le Président Alassane Ouattara pour les femmes de Côte d'Ivoire.

En effet, le capital de démarrage de 1 milliard de F CFA, qui nous avait été octroyé est progressivement passé à 20 milliards de F CFA, pour toute la Côte d'Ivoire à ce jour », a-t-elle fait savoir.

À cet égard, elle a remercié le président pour cette marque de confiance à l'égard des femmes de Côte d'Ivoire : « Monsieur le Président, ainsi qu'elles l'ont exprimé, vous avez pu voir que toutes nos sœurs ici présentes vous soutiennent et sont à vos côtés. Vous le méritez car, vous êtes leur meilleur avocat et elles vous en sont reconnaissantes ».

Elle a encouragé ces femmes à saisir cette opportunité d'améliorer leurs conditions de vie en souscrivant massivement au Fafci tout comme l'ont déjà fait 220 000 femmes à ce jour à travers les 31 régions de Côte d'Ivoire.

« Toutes les femmes ivoiriennes peuvent en bénéficier sans distinction d'ethnie, d'appartenance politique ou religieuse.  Vous n'avez pas besoin de caution financière, ni d'aval ou de garantie. J'invite donc nos partenaires à respecter cette consigne qui est la base même du Fafci.

Et mes chères sœurs, n'hésitez pas à appeler mon cabinet si l'on vous demande une garantie quelconque » a-t-elle rassuré.

Par ailleurs, elle a invité ces dernières à s'impliquer activement, dans le maintien d'un climat de paix dans leurs familles et leurs communautés : « Cultivez le vivre ensemble et la tolérance autour de vous, car, au-delà de la politique, nous sommes tous des frères et sœurs ».

Aux côtés de son épouse, le président Alassane Ouattara a indiqué que le fonds Fafci, passera de 20 à 30 milliards de francs CFA à l'horizon 2025, soit 2 milliards de francs chaque année à partir de 2021.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.