Cameroun: Permis de conduire - 1 000 motos-taximen en formation

Grâce à l'appui du projet Moto-Afrique ces transporteurs de l'arrondissement de Douala V vont pouvoir se mettre en règle.

Ils sont venus par centaines le samedi 26 septembre dernier à l'esplanade de la mairie de Douala V, les motos-taxis des cinq arrondissements continentaux de la ville de Douala. Avec à leur tête Willy Kengne, leur porte-parole de Douala, pour remettre à Samuel Franck Mvondo les dossiers au permis de conduire de 1000 d'entre eux.

A l'origine de cet engouement, la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui a entraîné le déplacement d'une partie des populations affectées de ces régions dans le département du Wouri, avec, parmi ces compatriotes, de nombreux conducteurs de mototaxi. Loin d'abandonner ces derniers à leur sort, la plateforme des leaders de motos-taxis a pris sur elle de les aider à obtenir leurs permis de conduire et le reste des documents exigés pour la pratique de l'activité.

D'où le recours au projet Moto-Afrique. Recevant les dossiers de demande de permis de conduire, Samuel Franck Mvondo s'est engagé à prendre langue avec la mairie de Douala et le ministère des Transports, qui l'accompagnent depuis le début du lancement du projet Moto-Afrique. Il s'agit d'aider les pouvoirs publics à assainir, réglementer et professionnaliser l'activité des motos-taxis. Une option chère aux pouvoirs publics quand on connaît l'importance de ce secteur d'activités dans l'offre de transport et l'économie nationale.

Reste maintenant aux conducteurs de motos-taxis de la ville de Douala retenus dans cette sixième vague de formation d'enfourcher leurs bécanes et participer à la formation qui commence ce jeudi 1er octobre 2020.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.