Cameroun: Maladies cardiovasculaires - Le cœur à rude épreuve

Comme souvent, le 29 septembre à l'occasion de la journée mondiale du cœur, les patients, de plus en plus nombreux, sont appelés à avoir une hygiène de vie saine.

« Mon cœur bat de manière désordonnée. Je ne peux pas faire de travaux ardus, ni fournir d'effort, parce que je suis vite essoufflé. J'ai également quelques crampes au thorax qui vont jusqu'à l'omoplate ». Gédéon E. s'est découvert une insuffisance cardiaque en 2018. Le jeune séminariste de 27 ans se trouvait au Rwanda quand le diagnostic est tombé. Revenu au Cameroun, il a rapidement consulté un autre cardiologue. Electrocardiogramme à l'appui, la sentence s'est confirmée. Conclusion, une nouvelle vie remplie d'interdits. « J'ai banni le café et l'alcool de mon alimentation. Le médecin m'a également interdit de consommer trop de sel ou de l'huile. Je dois boire beaucoup d'eau et beaucoup dormir », indique-t-il. La vie de Gédéon E. a radicalement changé.

A l'Hôpital central de Yaoundé, les bancs d'attente ne désemplissent pas au service de cardiologie. « Nous sommes plus de six cardiologues dans cet hôpital. Mais jusque-là, nous recevons en moyenne 20 à 25 patients par jour », révèle le Dr Sylvestre Efonle Ngoh,. Hier, quelques patients ont dû faire la queue pour passer un examen, soit une échographie du cœur, soit un électrocardiogramme. « Nous recevons tout type de patients. Ce sont davantage les personnes de la classe moyenne, voire moins, au regard des tarifs avantageux de cet hôpital. C'est pourquoi nous sommes un peu saturés ici », indique-t-il.

Au Centre des urgences de Yaoundé (Cury), les problèmes cardiaques sont souvent décelés suite à d'autres urgences. « Beaucoup de patients arrivent ici avec une douleur thoracique et il arrive que le cardiologue intervienne rapidement pour déboucher des artères. Mais, le patient ne soupçonne pas tout de suite un problème cardiaque », révèle Dr Bernard Metogo, cardiologue interniste. Selon ce spécialiste, les complications de maladies chroniques comme le diabète, l'hypertension artérielle ou les problèmes liés au cholestérol entraînent parfois des problèmes de cœur. De même, le cœur peut être attaqué suite à une infection. « Les angines de gorge à streptocoque mal soignées évoluent souvent à un rhumatisme articulaire aigu qui touche les articulations et le muscle cardiaque », ajoute Dr Metogo. Les médecins recommandent de faire un bilan de santé au moins une fois par an. Surtout en cette journée mondiale du cœur célébrée chaque 29 septembre.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.