Sénégal: Boubou Sall, parrain du quai de Podor - «L'homme providence»

29 Septembre 2020

C'est un lieu haut en couleurs, vivant, inspirant, où les Podorois aiment venir se prélasser. Qui pour jouer à la pétanque, qui pour un moment d'évasion sur fond de clapotis des ondes du Fleuve Sénégal.

Cette place, on l'appelle «Quai Boubou Sall». Jadis, les lieux étaient beaucoup plus animés quand le célèbre bateau Bouh El Mogdad s'y accostait.

Boubou Sall, c'est le premier maire de Podor, «l'homme providence», pour reprendre les mots d'Abdourahmane Niang, ancien conservateur du Fort de Podor et véritable mémoire vivante de l'histoire de la ville et du Fuuta en général.

«Natif de Podor, il est le premier édile de la ville après l'indépendance. C'était un instituteur, un enseignant qui a formé beaucoup de générations», ajoute M. Niang. Il appelle Boubou Sall «l'homme providence» parce qu'il s'est illustré dans nombre de réalisations.

«Quand il a été élu maire de 1960 à 1974, sur le plan des infrastructures, de l'organisation, Podor lui doit tout. Toutes les réalisations portent son empreinte», dit-il.

Avant de devenir maire, Boubou Sall fut d'abord conseiller territorial du Fuuta. C'était à l'époque où la France a entamé sa politique de décentralisation dans ses colonies dans le cadre de la Loi Gaston Deferre. La nouvelle politique voulait que les Africains soient davantage associés dans la gestion de leurs propres affaires.

C'est dans ce cadre-là donc que Boubou Sall fut nommé conseiller territorial. Il est l'oncle de l'ancien recteur de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Pr Abdou Salam Sall, qui a créé le centre multimédia de la radio communautaire de Podor.

Par ailleurs, Boubou Sall fut directeur de l'école régionale de Podor rebaptisée «Ecole Racine Cheikh Sow» où un certain Emile Badiane, à sa sortie de l'Ecole normale William Ponty en 1942-1943, a servi en tant que directeur.

«Après Saint-Louis et Gorée, c'est la première école du Sénégal. Elle a été créée le 23 octobre 1894», renchérit Abdourahmane Niang.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.