Afrique: Cynthia Shilwatso, de Kivagala à Logrono

Bien que son père, Josephat Musungu, soit un ancien footballeur de l'équipe de Premier League kényane Thika United, la mère de Cynthia Shilwatso n'approuvait pas beaucoup sa passion pour le football.

L'amour pour le beau jeu était ancré dans son ADN, mais pour sa mère, l'école était la chose la plus importante.

«J'ai commencé à jouer quand j'étais en au CE2, mais ma mère a toujours voulu que je me concentre sur l'école. Cela causait toujours des disputes quand je jouais dehors.

D'une manière ou d'une autre, je réussissais toujours à me faufiler et mon père était celui qui parlait en mon nom quand maman était énervée », se souvient la jeune femme de 21 ans.

Pour Shilwatso, le football était ancré dans ses veines grâce à son père et elle était déterminée à poursuivre la même passion, tout en travaillant dur en classe pour ne pas décevoir sa mère.

C'était son père, M. Musungu, qui l'encourageait continuellement à travailler son talent et s'améliorer.

«Il a vraiment joué un grand rôle dans ma présence ici aujourd'hui et il a toujours été celui qui m'encourageait, me corrigeant sur ce que j'avais mal fait et essayant de m'aider à m'améliorer.

Je lui dois beaucoup », explique l'attaquante qui a signé son premier contrat à l'étranger après avoir rejoint l'équipe espagnole de premier plan EdF Logrono.

Ayant grandi dans le village de Kivagala, au cœur du comté de Vihiga, dans l'ouest du Kenya, Shilwatso ne disposait pas des meilleures installations ou équipements de formation, mais elle a tout de même tiré le meilleur parti de ce qui était disponible. Pire encore, il n'y avait pas d'équipes féminines.

«Je jouais avec les garçons en utilisant une balle faite de sacs en plastique juste autour des terrains de jeu à côté de notre maison.

Pour moi, c'était une façon de profiter de mon temps libre mais je savais que le talent était là. Je ne jouais avec des équipes féminines que lors de tournois », explique-t-elle.

Le passage à Ibinzo Girls pour ses études secondaires a été le catalyseur pour sa carrière et son talent de footballeuse. La directrice de l'école d'alors, Mme Esther Apeli a joué un rôle crucial en la guidant vers le chemin du football.

Ibinzo était une école bien connue pour ses talents de football dans la région de l'ouest du Kenya et Shilwatso était un choix parfait.

«Mme Apeli a été d'une grande aide car elle m'a donné de l'assurance et beaucoup de confiance en moi. Je suis entrée directement dans l'équipe de l'école en sixième et à partir de là, j'ai grandi encore et encore », raconte Shilwatso.

En cinquième, elle a été repérée par l'équipe voisine de la Premier League kenyane, Vihiga Queens, et quand elle était en classe de troisième, elle a été appelée pour la première fois en équipe nationale avec l'équipe kényane des moins de 20 ans.

La même année, en 2017, elle a aidé son école à atteindre la finale des National School Games et s'est finalement qualifiée pour les Jeux de l'Afrique de l'Est où elle a atteint les quarts de finale.

«Ce fut une bonne expérience de jouer aux jeux scolaires et c'est ce qui m'a donné de bonnes bases dans ma carrière. De plus, le fait d'avoir joué en championnat avec Vihiga Queens était un avantage supplémentaire car cela m'a donné plus d'expérience », ajoute-t-elle.

Avec Vihiga, Shilwatso a remporté le titre de Premier League quatre fois de suite, faisant désormais partie de l'équipe nationale. Lors des éliminatoires des Jeux olympiques de Tokyo 2020, elle a marqué quatre buts, y compris à domicile et à l'extérieur contre le Malawi.

Elle a également joué un rôle central lorsque les Harambee Starlets ont remporté le championnat féminin CECAFA à Dar es Salaam, en Tanzanie, l'année dernière.

«Ce fut une expérience formidable de jouer pour l'équipe nationale. Le niveau y est plus élevé et vous apprenez chaque jour. En outre, cela m'a donné une plate-forme pour mettre en valeur mon talent », déclare Shilwatso.

Ce sont ses performances pour les Starlets qui lui ont valu un tout premier contrat à l'étranger en signant pour trois ans avec l'équipe espagnole Logrono, où elle espère imiter la quadruple lauréate du trophée de la joueuse africaine de l'année aux CAF Awards, Asisat Oshoala, qui évolue au FC Barcelone.

«Je suis vraiment motivée quand je vois que les joueuses africaines font bien en Espagne. Je regarde Oshoala et je me dis que je dois travailler dur pour atteindre son niveau. Elle est un modèle pour de nombreuses filles africaines », déclare Shilwatso.

«Je veux bien faire avec Logrono et ma première tâche est de m'assurer de gagner une place de titulaire. Je veux aussi aider l'équipe à faire mieux dans la ligue et m'améliorer en tant que joueuse », note le joueur de 21 ans.

L'objectif de Shilwatso est également de voir l'équipe nationale se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations féminine Total (AWCON) en 2022, l'édition 2020 ayant été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

Elle pense que la confiance et l'expérience acquises par l'équipe au cours de l'année écoulée, y compris le fait de se rapprocher d'une qualification historique pour les Jeux olympiques, témoignent suffisamment de ce que le Kenya devrait être surveillé par le reste du continent.

«Nous étions tellement excitées pour les qualifications 2020 qui devaient commencer en avril, mais nous devons maintenant nous recentrer sur 2022. Nous avons beaucoup de temps pour construire une équipe encore plus forte.

De plus en plus de joueuses quittent le pays et à long terme, cela améliorera l'équipe nationale », ajoute l'avant-centre confiante.

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.