Cameroun: Conseils régionaux - Le gouvernement cherche des locaux

Une mission conduite par le ministre Georges Elanga Obam, vendredi dernier, pour évaluer certains sites.

Les choses se précisent et confirment la mise en place effective du Conseil régional dans le Sud. L'on peut affirmer, sans risque de se tromper, que le processus d'implémentation de la décentralisation atteint son point le plus élevé. En attendant, les élections régionales du 6 décembre prochain, il est aujourd'hui question de trouver un local pour le futur conseil régional qui sera issu de cette consultation. Et, Georges Elanga Obam, ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), était à Ebolowa, le 25 septembre, aux fins de scruter et apprécier les sites et offres locales susceptibles d'abriter cette institution régionale qui vient parachever définitivement la mise en place de la décentralisation.

Le premier arrêt a été l'immeuble du Fonds Spécial d'équipement et d'intervention intercommunale (Feicom) en construction. Puis, la délégation ministérielle est allée voir les locaux de l'Agence régionale du Crédit foncier du Cameroun (CFC), ainsi que l'ancien immeuble ayant abrité « Radio Oyenga », sans oublier cet autre bâtiment au quartier Nko'ovos.

Ebolowa a constitué la première étape d'une tournée nationale qu'entame le Minddevel, en quête de locaux pour les conseils régionaux. Cette descente dans la cité-capitale du Sud a permis à la délégation conduite par le ministre Georges Elanga Obam de statuer, sur le terrain, les offres en termes de bâtiments, présentées par les autorités régionales. Le choix sera fait après une étude préalable et approfondie des caractéristiques des locaux visités et, la procédure de transfert pourrait être entamée au cas où le local retenu n'appartiendrait pas à l'Etat. On attend donc l'issue des élections régionales du 6 décembre prochain, pour que le conseil régional établi lance ses activités, pour le bien-être de toutes les populations du Sud.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.