Congo-Brazzaville: Département de la Bouenza - Une bavure suscite de l'agitation à Nkayi

Interpellée par la gendarmerie, sur le port du masque, le 28 septembre, en fin d'après-midi, passée à tabac, puis libérée le même jour à vingt heures, Merveille Bazonzela, une jeune fille d'une vingtaine d'années d'âge est morte à son domicile à Nkayi, chef-lieu du département de la Bouenza.

Dans la matinée du 29 du même mois, la population s'est indignée en écoutant la nouvelle du décès. Des actes de vandalisme s'en sont suivis: pillage de quelques boutiques avant que la totalité de celles-ci ne ferment, tout comme d'autres établissements par mesure de prudence. Le commissariat de Muanato, premier arrondissement de la ville, a été incendié.

« La situation est maintenant sous contrôle », indiquent certaines personnes. La force publique s'est, en effet, employée à rétablir l'ordre dans la ville sucrière, dont l'atmosphère silencieuse ressemble à une ville morte. Pour l'heure, les jeunes de Nkayi ont résolu de ne plus jamais porter le masque.

En rappel, le 17 juin, le haut-commandement de la force publique et la supervision de l'opération "Mobikisi", chargée de faire respecter les mesures barrières contre la Covid-19, interpellaient les éléments sur le terrain sur l'impérieux devoir de respecter les citoyens, c'est-à-dire de s'interdire de toute atteinte à leur intégrité physique et à leur dignité mais plutôt sensibiliser et conseiller le public de façon pédagogique.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.