Gabon: Lambaréné - Herman « se donne » accidentellement la mort au cours d'une chasse

29 Septembre 2020

Le drame se déroule aux abords du lac Oguemoué de Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué, où un individu de nationalité gabonaise se serait donné la mort dans des conditions insolites. C'est au cours d'une partie de chasse nocturne que le malheureux serait mort par balles, lesquelles proviendraient de son arme. Rapportent nos confrères de l'Union.

Dénommé Herman Meye, de nationalité gabonaise et âgé de 40 ans environs, est le chasseur retrouvé mort au cours d'une partie de chasse ayant virée au drame. C'est dans le département de l'Ogooué et des Lacs, dans la province du Moyen-Ogooué que l'infortuné se serait donné la mort à l'aide d'un fusil de type « calibre 12 ».

Les faits : le jour même du drame, selon la source d'un média local, le regretté Herman s'est rendu dans sa partie de chasse « accompagné d'un frère cadet » nommé J.M. Quelque temps plus tard, après avoir abattu leurs premières proies, Herman va confier à son cadet la garde de leur butin avant de se lancer seul à l'espionnage des pistes d'animaux. « C'est au cours de cette énième entreprise que le drame est survenu. Quelques instants après avoir pris congé de son frère, celui-ci sera inquiété d'entendre au loin un cri du quadragénaire suivi d'un imposant silence. Parti à sa recherche, le compagnon de chasse découvrira son ainé gisant dans une mare de sang dans la forêt ». Voilà que cette partie de chasse va virer au drame.

L'affaire est actuellement entre les mains des autorités judiciaires de Lambaréné. Une enquête été ouverte par cette institution afin d'élucider ce drame qui, pour l'heure, semble accréditer la thèse d'une mort accidentelle.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.