Soudan: Expert -Système bancaire islamique inapte au financement de développement

Khartoum — L'économiste et membre du Comité Economique des Forces de Liberté et de Changement, Dr Sedki Kablo, a demandé la Banque du Soudan à appeler les banques islamiques à fusionner dans le système bancaire ou à les liquider, expliquant que le système bancaire islamique est absolument inapte à financer le développement.

Il a ajouté lors de son intervention à la huitième session de la première Conférence économique nationale intitulée "Politiques monétaires et financières" que les banques spécialisées, telles que la Banque industrielle, la Banque immobilière, la Banque agricole et la Banque coopérative ont été détruites et affectées à des travaux qui n'avaient rien à voir avec leur spécialisation, telles que la Banque agricole qui a financé l'État de Khartoum dans des domaines autres que l'agriculture.

De son côté, l'ingénieur Yusuf Mohamed, représentant du Ministère de l'Énergie, a déclaré que la mise en application de réformes des lois relatives au système bancaire est importante pour amener l'économie à contrôler la masse monétaire et à fournir le financement nécessaire au développement.

Yusuf a souligné dans une déclaration à la SUNA lors de sa participation à la session de clôture de la Conférence économique nationale lundi à la salle de l'amitié que la réforme du système bancaire ne sera pas suffisante à moins qu'il n'y ait des réformes dans les institutions de l'État, en particulier en ce qui concerne les lois de transactions de change.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.