Congo-Brazzaville: Justice - Les auditeurs sollicitent l'appui du Sénat pour leur intégration au corps de la magistrature

Une délégation du collectif des auditeurs de justice conduite par son président, Alexis Trésor Kanga Ondélé, a sollicité le 29 septembre à Brazzaville le soutien de la chambre haute du parlement auprès du Premier ministre en vue de leur intégration au corps de la magistrature.

« Nous réclamons l'intégration au corps de la magistrature par un décret portant nomination en qualité d'auditeurs de justice », ont-ils signifié, après un échange avec le président du Sénat, Pierre Ngolo. Ces auditeurs de justice ont en outre exigé leur formation soit au pays ou à l'étranger, ainsi que la tenue immédiate de la réunion interministérielle afin de régler leur situation.

La présidente de la Commission Santé, Affaires sociales du Sénat, Odette Massoussa, a informé le collectif que le dossier se trouve à la primature, la démarche engagée est positive et qu'il faut prendre le mal en patience. « La question doit être résolue sans tenir compte du critère d'âge », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le président du Sénat a salué le fait que ces derniers aient fait recours à son institution. « Nous n'entendons pas qu'il y ait dérapage quelle que soit la situation. Il faut éviter des troubles peu importe les difficultés. Eviter que l'ordre public soit troublé. La situation est suivie, elle a évolué. Il s'agit de faire preuve de retenue, de patience et de respecter les procédures », a signifié Pierre Ngolo.

« Quand les notes seront publiées et s'il y a discrimination, vous serez en droit d'agir mais dans la discipline », a-t-il ajoué.

Rappelons que 354 auditeurs de justice sont actuellement en attente de formation et d'intégration au corps de la magistrature.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.