Ile Maurice: Piton - Un inspecteur de police consigne une «precautionary measure» contre un présumé escroc

29 Septembre 2020

Un inspecteur de police anciennement attaché à la Very Important Person Security Unit (VIPSU) a consigné une precautionary measure contre un présumé escroc au poste de Piton le lundi 28 septembre.

Ce dernier avait été arrêté en 2014 pour s'être présenté comme le secrétaire et confident de Navin Ramgoolam, le Premier ministre d'alors, pour soi-disant faciliter le permis de résidence d'un Français à qui il avait réclamé la somme de Rs 625 000. Son acolyte et lui avaient en leur possession des documents portant la signature d'Arvin Boolell et celle de Satish Faugoo.

Dans sa precautionary measure, l'inspecteur de police explique que l'incident s'est déroulé alors qu'il supervisait un embouteillage à Labourdonnais. Quand il est rentré au poste pour faire son rapport à son supérieur, il a été surpris d'apercevoir dans la salle d'attente le présumé escroc qu'il connaît car ils habitent la même localité. Ce dernier serait devenu agressif et l'aurait menacé. «Ki to problem ar mwa, mo ena prev contre twa, to ti gagn problem are enn avocat BRC ek dans l'ADSU. To finn gagn problem ek to minis kan to ti VIPSU ek NSS.»

L'inspecteur lui aurait alors demandé de se calmer mais l'homme était si énervé qu'il aurait continué à s'en prendre à lui. «To ena kamion siman, loto, kampman ek mo finn fer declarasion kont twa.» Le plaignant dit avoir été choqué par ses propos car il se rappelle avoir reçu une lettre anonyme avec ces mêmes propos. Le commissaire de police et le Prime Minister's Office auraient aussi reçu cette lettre, dont les propos sont faux, dit-il, et qui aurait été envoyée pour ternir sa réputation. Il a déjà soumis la lettre à la police, en vue d'une enquête.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.