Ile Maurice: Rodrigues - Johnson Roussety porte plainte contre quatre commissaires

29 Septembre 2020

L'ancien chef commissaire Johnson Roussety a porté plainte contre quatre commissaires de l'Assemblée régionale de Rodrigues ce mardi 29 septembre.

Le leader au Front pour le Progrès de Rodrigues écologique les accuse d'avoir pénétré dans l'enceinte d'une propriété privée, qui se trouve sous sa responsabilité à Baie-aux-Huîtres. Cette propriété, appelée Venise, est une ancienne salle de réception construite sur un terrain de l'État. Son propriétaire, qui vit en Australie, a laissé à Johnson Roussety le bâtiment dont le bail a expiré depuis 2010.

L'ancien chef commissaire a fait une demande pour reprendre le bail en 2015 mais il n'a jamais eu de réponse de l'administration régionale. «J'ai appris que le gouvernement régional veut aménager une école dans le bâtiment. J'estime que c'est une vendetta politique. D'abord, je n'ai pas eu de réponse officielle. De plus, s'il veut reprendre le bâtiment, il faudra compenser le propriétaire. On ne peut pas prendre le bâtiment d'une personne sans la payer. Le plus grave, c'est qu'aucune loi n'autorise un commissaire à pénétrer dans une propriété privée. C'est un abus. D'où ma déposition à la police», déclare Johnson Roussety.

Pour rappel, ce n'est qu'en 2019 que Johnson Roussety a appris que le terrain a été réservé pour une école quand il a sollicité l'intervention de l'Ombusperson. Le gouvernement régional avait répondu à cette instance, mais pas à l'ancien chef commissaire. Celui-ci avait demandé à la Cour suprême la permission de demander une judicial review, mais sa requête a été rejetée le 9 septembre car il n'y a eu aucune communication entre les deux parties. La cour a aussi critiqué le gouvernement régional pour la gestion de ce dossier. Johnson Roussety attend toujours la réponse du gouvernement régional pour entamer d'autres démarches.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.