Afrique: IMPROVATE rassemble des pays africains et des entreprises technologiques israéliennes pour relever les défis de la sécurité alimentaire

29 Septembre 2020
communiqué de presse

Tel Aviv, Israël — Tony Blair : Il s'agit d'une occasion en or d'aider l'Afrique à réaliser son potentiel de devenir un producteur majeur d'aliments destinés non seulement aux Africains, mais au monde entier

Irina Nevzlin, présidente et fondatrice d'IMPROVATE : « En cette période de crise, les dirigeants doivent s'unir et travailler ensemble pour réaliser des objectifs mutuels et résoudre des problèmes communs. »

IMPROVATE a tenu une conférence, la première en son genre, autour de la sécurité alimentaire. L'objectif de l'événement était de connecter les entreprises technologiques israéliennes et les nations africaines en vue de s'attaquer à un défi urgent du continent : nourrir une population qui croît rapidement.

Les ministres de l'Agriculture de cinq pays africains, la République démocratique du Congo, le Kenya, la Tanzanie, l'Éthiopie et le Royaume d'Eswatini (anciennement appelé Swaziland) ont présenté aux entreprises technologiques israéliennes les défis et les problèmes auxquels leurs pays sont confrontés.

Regardez la conférence ici : https://youtu.be/0wCK6coy6gU

L'ancien premier ministre du Royaume-Uni et de l'Irlande du Nord, le Très honorable Tony Blair a ouvert la conférence en déclarant : « La sécurité alimentaire présente un défi de taille. C'était déjà le cas avant le COVID et la pandémie n'a fait qu'exacerber ce défi. Nous avons une occasion en or d'utiliser la technologie pour aider les gens, améliorer et sauver des vies, améliorer la qualité de l'agriculture en Afrique et aider le continent à réaliser son potentiel de devenir un producteur majeur d'aliments destinés non seulement aux Africains, mais au monde entier... Un tel scénario serait transformateur, révolutionnaire et serait capable de changer le monde. »

Plusieurs hauts ministres et hauts fonctionnaires africains ont participé à la conférence, parmi lesquels : M. Joseph Antoine Kasonga Mukuta, ministre de l'Agriculture, République démocratique du Congo ; M. Jonathan Bialosuka Wata, ministre de la Pêche et de l'élevage, République démocratique du Congo ; Prof. Hamadi Iddi Boga, Secrétaire permanent au département d'État chargé du développement des cultures et de la recherche agricole, République du Kenya ; S. E. Ato Sani Redi, ministre de l'Agriculture et des ressources naturelles, Éthiopie ; S. E. Job D. Masima, ambassadeur de la République unie de Tanzanie ; M. Rene Awambeng, directeur mondial de la relation client, African Export Import Bank ; Emmanuel Rwakagara Nzungize, président de l'organisation agricole CIPA RDC, République démocratique du Congo ; M. Jabulani Mabuza, ministre de l'Agriculture, Eswatini ; M. Mpoko Bokanga, PhD, spécialiste de l'agro-industrie ; M. Manuel Moses, directeur national, Afrique de l'Est, International Finance Corporation.

Au total, dix grandes entreprises israéliennes ont présenté des solutions aux défis soulignés par les représentants des pays africains : Netafim, approvisionnement d'eau par irrigation goutte à goutte ; ICL, engrais novateur à haute efficacité ; BioFishency, poissonneries d'aquaculture électro-solaires ; NextFerm, sécurité alimentaire par le biais de protéines naturellement fermentées ; Milkey, augmenter la production laitière ; AgroScout, surveillance autonome des maladies pour le secteur agricole ; LR Group, construction et développement de projets agricoles ; Ashra, la société d'assurance des risques liés au commerce extérieur, solutions financières ; Bermad, solutions novatrices de distribution d'eau ; AlefBet Planners, solutions pour la construction de fermes laitières et planification de zones agricoles ; Israel Discount Bank, coopération financière.

Yizhar Shai, ministre israélien de la Science et de la Technologie : « Aujourd'hui, l'innovation donne lieu au dialogue entre les nations et accentue l'importance de la paix entre les peuples. »

Irina Nevzlin, fondatrice et présidente d'IMPROVATE : « En temps de crise, les gens ont tendance à se concentrer sur le problème, ses causes et son responsable, mais l'important est de comprendre la source du problème. Nous croyons en la nécessité d'avoir une plateforme qui permet aux dirigeants et aux entreprises de se concentrer sur les solutions aux problèmes. Tel est le rôle d'IMPROVATE : établir des liens entre les gouvernements et les leaders technologiques qui souhaitent trouver des solutions pratiques aux problèmes, afin de se rapprocher d'objectifs communs qui amélioreront de nombreuses vies. »

Ronit Hasin Hochman, PDG d'IMPROVATE, a déclaré que la plateforme mettra en relation les responsables des pays africains qui ont pris part à la conférence avec les dix entreprises technologiques israéliennes qui y ont participé, facilitant le transfert de technologies vers les pays en question.

À propos d'IMPROVATE :

IMPROVATE a été créée en septembre 2020 dans le but de rendre l'innovation et la technologie accessibles à tous. Basée à Londres et à Tel-Aviv, IMPROVATE veut aider le monde à progresser grâce à l'innovation. Pour se faire, la plateforme vise à connecter les acteurs du changement technologique, les dirigeants et les décisionnaires par le biais de conférences internationales, de délégations commerciales et d'accords entre gouvernements et entreprises.

Dans un monde qui a tendance à se concentrer sur les problèmes, IMPROVATE est une plateforme dédiée à la recherche de solutions.

Pour de plus amples informations, consultez notre site Web : improvate.net

Video - https://www.youtube.com/watch?v=0wCK6coy6gU

A La Une: Afrique

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.