Sénégal: Saint-Louis - La capacité de l'usine de Khor portée entre 18 et 19 millions de litres

 La capacité de l'usine de traitement d'eau de Khor, à Saint-Louis, est passée de 15 millions de litres d'eau par jour à 18 voire 19 millions de litres jour, a indiqué mardi le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Charles Fall.

Le renforcement de la capacité de cette usine a été rendue possible grâce à la réhabilitation dont elle a fait l'objet au cours des cinq dernières années, a déclaré M. Fall lors d'une visite du président du conseil d'administration de Sen'eau, Pape Gorgui Ndong, à l'usine de traitement de Khor, en présence de Jany Arnal, directrice générale de ladite société.

Selon Mamadou Mbaye, le chef du service régional de SEN'EAU, "l'usine de traitement de Khor, principale source d'eau de la ville de Saint-Louis, date de 1886".

Il rappelle qu'elle "a été réhabilitée en 1940 pour l'amélioration du système d'alimentation et de traitement d'eau, ensuite en 2016, pour sa deuxième rénovation".

"Il y a eu ensuite la réalisation d'un nouveau château d'eau, en plus de la réserve d'eau de Bango, pour satisfaire le besoin en eau des populations de Saint-Louis", a-t-il ajouté.

Le DG de la SONES, Charles Faye, souligne que la construction d'un nouveau château d'eau à l'entrée de Saint-Louis, a permis une bonne alimentation en eau des populations, particulièrement du quartier populaire de Pikine, de Dièle Mbame et d'autres quartiers de la vieille ville.

Il a cependant signalé l'existence, dans la vieille ville, de "quelques tensions dues à un niveau extrêmement important des branchements sociaux" réalisés gratuitement par l'Etat du Sénégal au rythme de 1.000 voire 1500 par an.

L'Etat a-t-il dit a accompagné la région de Saint-Louis dans l'extension du réseau hydraulique en la dotant de "près de 40 kilomètres complémentaires".

Il a expliqué que c'est cela qui "fait forcément que la planification qui avait été faite, est aujourd'hui confrontée à une saturation de la capacité de production de façon prématurée".

"Malgré tout, le chef de l'Etat, Macky Sall, à travers son ambition pour matérialiser les cinq accès universels, notamment pour l'eau potable qui nous concerne, a instruit le gouvernement pour la construction d'une nouvelle usine à Saint-Louis", a-t-il indiqué.

Selon lui, le ministre en charge de l'Eau et de l'Assainissement "a déjà trouvé des partenaires, et l'appel d'offres a été déjà lancé pour les travaux de cette usine d'une capacité de 12 millions de litres jour".

Dans le cadre de l'accompagnement des territoires des collectivités locales dans leurs nouveaux plans de lotissement, un château d'eau d'une capacité de 3200 m3 heure sera construit à Sanar-Ngallène.

Le coût des ouvrages est estimé à 12 milliards de francs CFA, et le début des travaux d'une durée de 24 mois, est fixé à 2021.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.