Guinée: Manifestation anti-Condé, malgré l'interdiction

Manifestations anti 3é mandat
29 Septembre 2020

Le Front national pour la défense de la Constitution a manifesté mardi contre le 3ème mandat du président Condé à la présidentielle du 18 octobre.

Très tôt ce matin, les forces de l'ordre étaient visibles dans plusieurs quartiers de la capitale. Sur l'axe Hamdalaye bambeto Cosa par exemple, la circulation était complètement paralysée.

Les habitants, par peur d'être pris à parti par les manifestants, ont préféré rester à la maison. De jeunes manifestants ont tenté d'interrompre la circulation dans plusieurs endroits de la capitale.

Le FNDC a publié un communiqué à la mi-journée pour faire le point sur la situation. Ibrahim Diallo, chargé des opérations du FNDC, déplore le comportement des forces de sécurité.

"A Conakry, la circulation et les activités économiques restent paralysées partiellement ou complétement par endroit. Nous avons constaté avec désolation et amertume que les forces de défense et de sécurité ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants à plusieurs endroits, faisant ainsi une dizaine de blessés. Nous n'avons pas encore enregistré de morts mais il y a plusieurs blessés."

Arrestations

La police nationale a dispersé à coup de gaz lacrymogène des jeunes manifestants qui brulaient des pneus. Selon un responsable de la police, plusieurs manifestants ont été arrêtés. Parmi eux, le responsable de la mobilisation du FNDC Oumar Sylla, alias Fonike mangue.

Le commandant Mory Kaba, l'un des responsables de la communication de la police joint au téléphone, a confirmé ces arrestations.

"Nous sommes sur des positions où il y a des velléités de violence. Il y a des gens qui tentent de troubler l'ordre mais on ne le leur permet pas. Le dispositif est très imposant. Ce sont des personnes qui ont tenté d'empêcher la circulation et se sont attaquées à des véhicules et il y en a certains qui voulaient brûler des pneus sur la chaussée. Effectivement il y a eu des arrestations."

Malgré le choix de certains partis politiques membres du Front national pour la défense de la Constitution de participer à l'élection présidentielle, les responsables de cette coalition promettent de s'opposer jusqu'au bout à la candidature du président Alpha Condé pour un troisième mandat.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.