Burkina Faso: Infrastructures routières - Les postes de péages se modernisent

29 Septembre 2020

Le premier ministre Christophe Dabiré a lancé, le 29 septembre 2020 à Kotedougou, village situé à une vingtaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso sur la route nationale N°1, les travaux de construction des premiers postes de péages modernes du pays.

Ces infrastructures routières permettront de réduire le temps d'attente au niveau des guichets et de mobiliser des recettes pour financer l'entretien routier.

Les travaux de construction des postes de péages modernes vont durer 20 mois. A terme, les usagers auront le temps de payer les frais de péage en un temps beaucoup plus réduit qu'actuellement.

En effet, à la cérémonie de lancement des travaux de construction des postes de péage, le 29 septembre à kotedougou dans la commune de Bobo-Dioulasso, les différents intervenants ont relevé les avantages que présentent ces nouveaux dispositifs routiers.

Pour le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou les postes vont contribuer à réduire la congestion et le temps d'attente des véhicules aux guichets, d'assurer l'employabilité des jeunes des villages et d'assurer la mobilisation des ressources nécessaires au financement de l'entretien du réseau.

En outre, les postes de péage modernes vont améliorer le système de contrôle des péages, automatiser le comptage du trafic routier national et contribuer à l'amélioration de la surveillance du territoire national avec la mise en place d'un système de vidéo surveillance de dernière génération.

Et pour le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, la construction de ces nouveaux postes de péage s'est avérée nécessaire au regard de la vétusté des postes de péage actuels.

La dégradation de ces postes, à l'entendre, expose des travailleurs à des risques d'accident et a des pertes importantes de recettes pour le fonds spécial routier.

Pour lui, les postes actuels génèrent en moyenne 7 milliards FCFA par an alors que certains pays voisins qui ont modernisé les leurs font des recettes de plus de 40 milliards FCFA par an.

« Il était donc impératif pour nous à l'image de ces pays de la sous-région, d'engager ce projet de construction de nouveaux postes de péages modernes pour l'adapter au trafic afin d'accroître nos recettes et d'offrir un cadre de travail plus sécurisé à nos agents », a dit M. Bougouma qui a présenté ces nouvelles infrastructures .

Des voies de contournement en vue à Bobo-Dioulasso

Les trois postes de péage sur les 7 prévus seront construits sur trois sites, A Kotedougou à Bobo-Dioulasso, à l'entrée Ouest de Ouagadougou à Tintoulou, et à la sortie Est de Ouagadougou (Boudtenga). Le coût des travaux est d'environ 15 milliards FCFA .

Le financement est assuré par le Fonds spécial routier du Burkina dont son président du conseil d'administration, Franck Tapsoba a présenté la structure au Premier ministre.

Ses missions sont notamment la mobilisation des ressources pour le financement de la construction et l'entretien des routes de manière efficace et transparente.

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Dabilgou, a, au nom des bénéficiaires, loué ces différentes réalisations qui permettront d'améliorer la mobilité des transporteurs.

Cet avis a été partagé par le Premier ministre Christophe Dabiré pour qui « ces nouvelles formes d'exploitation des infrastructures routières vont permettre de mettre l'exploitant routier dans des conditions qui lui permettent de rentabiliser son outil de travail.

C'est un ambitieux programme voulu par le président du Faso, dans le but de sauvegarder notre patrimoine routier national, d'offrir un meilleur cadre de travail aux agents des péages, d'améliorer les recettes issues des taxes routières, de réduire les temps d'attente des usagers».

Pour lui ces travaux constituent la deuxième phase du processus de modernisation des infrastructures routières. La première a consisté à la construction et à la consolidation des routes au Burkina.

A en croire le chef du gouvernement, les travaux routiers vont se poursuivre avec bientôt le lancement de la construction des voies de contournement de Bobo-Dioulasso.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.