Cote d'Ivoire: Logements sociaux / Bouaké Fofana, Dg de SICOGI - « Dans quelques mois, le programme va repartir »

Le directeur général de la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI), Bouaké Fofana, a échangé, hier, avec la presse nationale et internationale sur le thème « La contribution de la SICOGI au développement de la politique de logement social et économique du Gouvernement : atouts et opportunités ».

C'était à l'occasion de la 9ème édition de la rubrique « Les Grands rendez-vous de l'Expression », organisé au siège dudit organe de presse. L'invité du jour a annoncé, à cette occasion, que le programme des logements sociaux va être relancé parce que les conditions sont réunies.

« Je ne pense que le programme présidentiel de logements sociaux a été un échec total. Il faut noter que l'Etat n'avait pas le foncier disponible, tous les aspects du financement n'étaient pas en place, la sélection des promoteurs n'a pas été fait avec la rigueur nécessaire.

Les conditions sont réunies aujourd'hui. Et dans les mois à venir, le programme va repartir. Et notre entreprise va prendre sa part » a expliqué Fofana Bouaké.

Qui a indiqué qu'à ce jour, la mission de restructuration est presque réussie car la SICOGI est revenue à l'équilibre financier et est sur le point de renouer avec ce qu'elle sait faire le mieux, c'est-à-dire construire et vendre des maisons à moindre coût aux classes moyennes et défavorisées, dans un avenir proche, louer aussi.

« La SICOGI est donc revenue à son cœur de métier et elle entend jouer son rôle de leader sur le marché immobilier. Nous avons aujourd'hui regagné la confiance de tous nos partenaires, tant au niveau technique qu'au niveau financier.

De nombreux constructeurs sont à nos portes et sont prêts à nous accompagner sur des programmes de grande envergure. Vous avez d'ailleurs dans cette salle un nouveau partenaire, avec qui nous sommes sur le point de signer pour près de 20 000 logements sur les 5 années à venir. Nous sommes donc de retour.

Et pour marquer effectivement ce retour, nous allons commencer à remettre des clés. Ce jeudi 1er octobre 2020 à Abobo PK18, c'est-à-dire après demain, nous procéderons à une cérémonie de remise de clés aux acquéreurs d'une partie du programme Concorde 3.

Ce même jour, nous allons poser la première pierre de notre programme Concorde 4 comportant 748 logements. A partir de décembre 2020, nous livrerons au minimum environ 20 logements par mois.

C'est donc reparti pour la SICOGI, qui a certes traversé des zones de turbulences comme on le dit, mais qui est prête aujourd'hui à reprendre sa place sur le marché immobilier, pour redonner le sourire à de nombreux Ivoiriens » a ajouté l'invité.

Non sans avoir rappelé que l'entreprise jouera son rôle pour contribuer, de façon substantielle, à résorber le déficit de logements sociaux et économiques en Côte d'Ivoire.

A l'en croire, elle entend s'appuyer sur son expérience dans le domaine et souhaite plus de soutien de la part de l'Etat qui peut l'aider par la mise à disposition du foncier, la réalisation des travaux de Voiries et Réseaux Divers (VRD) primaires, l'application d'un régime fiscal spécifique à l'entreprise et la validation du logement social comme faisant partie des secteurs sociaux prioritaires de base comme la santé, l'éducation, l'électricité, l'eau potable, avec toutes les mesures d'accompagnement liées.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.