Cote d'Ivoire: Ministère chargé des affaires maritimes - La cellule genre officiellement installée

29 Septembre 2020

La cellule genre du ministère chargé des Affaires maritimes a été officiellement installée, hier, au sein de la direction générale des affaires maritimes et portuaires, à Abidjan les II-Plateaux-Aghien.

Le directeur de cabinet, Benjamin Soro, représentant le ministre chargé des affaires maritimes, Philippe Légré, a relevé que le concept du genre est une approche de gouvernance qui vise à réduire les inégalités sociales, économiques, politiques et culturelles entre l'homme et la femme. « Le Président de la République, Alassane Ouattara, accorde une place de choix à la promotion du genre dans la politique nationale pour l'émergence de notre pays. C'est dans cet esprit qu'il a procédé à la nomination de 11 femmes au Sénat », a déclaré Benjamin Soro.

Par ailleurs, il a indiqué que le ministre chargé des Affaires maritimes est résolument engagé à veiller à ce que les femmes jouissent pleinement de tous les droits de la personne humaine et toutes les libertés fondamentales, et à prendre toutes les mesures idoines pour la promotion du genre.

« C'est maintenant à vous la cellule genre de notre département que revient le devoir de prendre l'engagement d'assumer les responsabilités qui vous incombent », a conseillé Benjamin Soro, invitant le point focal à travailler en équipe avec ses membres.

« Vous devez amener votre équipe à produire les résultats escomptés qui est la promotion du genre. Vous devez donc produire des rapports, donner des conseils et faire des suggestions. Le ministre Légré Philippe compte sur votre responsabilité, votre savoir-faire et votre dextérité pour atteindre les objectifs escomptés », a conclu le directeur de cabinet du ministre chargé des Affaires maritimes.

Le directeur général des affaires maritimes et portuaires, le colonel Julien Kouassi Yao, a rappelé que le concept genre vise à promouvoir l'égalité de chances, d'opportunités, de droits et devoirs accordée à tout individu au sein de la société.

« Depuis 1975, la Côte d'Ivoire a adhéré à la plupart des conventions internationales et régionales en faveur de la promotion de l'égalité du genre. De nombreuses réformes légales ont été opérées, assurant la pleine capacité juridique des populations y compris les femmes, l'égalité de rémunération et de droits dans le cadre du droit du travail », a-t-il déclaré.

La directrice du genre et de l'équité du ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Florence Tano, a expliqué que le genre « ce n'est pas la femme ». A l'en croire, le genre c'est l'équité, l'égalité, la justice et l'inclusion sociale.

« Votre mission essentielle est l'intégration du concept genre dans les programmes », dit-elle. Avant de leur remettre des attestations, des écharpes et le guide de fonctionnement de la cellule genre. Elle a procédé également au lancement du concours du meilleur agent en charge des affaires maritimes.

Le lieutenant-colonel Ohoueu Beda Hortense, point focal de la cellule genre, a remercié le ministre en charge des Affaires maritimes qui n'hésite pas à faire la promotion de la femme depuis qu'il tient les rênes de l'administration maritime. Aussi sollicite-t-elle le soutien de tous pour la réussite de sa mission.

A noter que cette cellule est composée de six membres. Il s'agit du lieutenant-colonel Beda Hortense, du commandant Gbei dominique Flora, du commandant N'Cho Amoïn Noel, du commandant Ahotti Boua Lucien, du capitaine Kouacou Georges Mathieu et du capitaine Gbe Viviane Emilie.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.