Afrique: World Taekwondo Africa (décès d'Ahmed Fouly) - Un grand défenseur de la Fitkd s'en est allé

30 Septembre 2020

Le Général Ahmed Fouly, l'Égyptien qui présidait aux destinées de la World Taekwondo Africa, ne verra pas la cérémonie d'inauguration du premier temple de taekwondo bâti par la Corée en Afrique. Il est décédé dimanche dans un hôpital du Caire, des suites d'une crise cardiaque qui s'est compliquée. A-t-on appris des services de la Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd).

Le président de la World Taekwondo Africa a été inhumé dans la stricte intimité familiale, le même jour. Avec sa disparition, c'est un acteur majeur du taekwondo africain qui s'en va. Le président Fouly aura contribué significativement au développement et à la renommée de l'art martial coréen sur le continent et au-delà.

Nommé membre du Comité exécutif en 2001, puis vice-président de la World Taekwondo en 2004 et élu président de la section africaine, le général Fouly accordait une attention particulière au taekwondo ivoirien. Grand admirateur du président Bamba Cheick Daniel, il accompagnait par son soutien franc toutes les initiatives de la gouvernance de ce dernier.

On se souvient qu'en 2012, il était à Abidjan pour apporter son soutien à la Fitkd lors de l'organisation de la Coupe du monde francophone, tout comme en 2013 pour la Coupe du monde par équipes nationales, en 2016 au cours du premier séminaire international des arbitres et en 2017, il était également présent pour soutenir le taekwondo ivoirien au cours de la finale des grands prix.

Affable, il n'hésitait pas à encourager le président de la fédération ivoirienne à poursuivre son immense œuvre de développement et de la modernisation du taekwondo ivoirien. De grosses performances ivoiriennes sous Bamba Cheick Daniel, qui rejaillissent également sur le mandat de l'Égyptien.

Puisque l'histoire retiendra que c'est sous la houlette du Général Ahmed Fouly que, pour la première fois, l'Afrique a remporté 5 médailles dont 2 pour la Côte d'Ivoire dans l'histoire des Jeux olympiques ; c'était en août 2016 à Rio de Janeiro. L'une de ces deux médailles remportées par la Côte d'Ivoire demeure la première médaille d'or olympique africaine au niveau du taekwondo.

A l'instar de la World Taekwondo Federation, la Fédération ivoirienne de taekwondo, en hommage à l'illustre disparu, dressera dans les 48 heures un autel commémoratif au sein de son siège administratif à Cocody-Angré.

Ce sera l'occasion pour le président Bamba Cheick Daniel, les membres de son comité directeur et toute la communauté taekwondo-in ivoirienne, de saluer la mémoire du président de la World Taekwondo Africa.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.