Madagascar: Armée - Les paras en démonstration

La Saint-Michel, saint protecteur des parachutistes a été marquée hier, au camp du premier régiment des forces d'intervention de l'armée (1er RFI), à Ivato, hier.

Une fois n'est pas coutume, le jour de la Saint-Michel a été célébré sous le parrainage de l'État, représenté par Christian Ntsay, Premier ministre. Les autres membres des forces de défense et de sécurité que sont la police nationale, représentée par Fanomezantsoa Randrianarison, ministre de la Sécurité publique, et la gendarmerie nationale, représentée par le général Anthony Rakotoarison, directeur de cabinet du secrétaire d'État à la gendarmerie nationale, ont également, été de la partie.

Aguerris et opérationnels

Si habituellement, la journée des paras est marquée par des activités de cohésion, comme la course à pied, cette fois-ci, il a été question de démonstration et d'action. Une première, depuis plusieurs années. Des simulations d'intervention et de scène de bataille, dénommée « démonstration dynamique » ont ainsi permis aux commandos parachutistes du 1er RFI de montrer leur savoir-faire.

La démonstration a donné une idée claire des opérations dans la brousse, dans le cadre de la lutte contre les « dahalo », depuis quelques mois maintenant. Le public a pu assister au largage de commandos parachutistes en terrain hostile, hier. Des sauts suivis d'interventions éclair pour mater et neutraliser les voleurs de bovidés. Avec beaucoup de réalisme, la manière dont les éléments à terre, à bord de matériel roulant, interviennent en soutien aux parachutistes a, également, impressionné l'assistance.

Les paras du 1er RFI ont également fait une démonstration d'exfiltration d'otage par hélicoptère. Selon les explications, le but de l'événement d'hier, est de montrer que les éléments du camp d'Ivato sont plus que des voltigeurs. Qu'ils sont des militaires à part entière, et surtout, des commandos aguerris et opérationnels.

« Nous marquons aujourd'hui, le jour de la Saint-Michel en démontrant notre savoir faire », soutient le général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale, qui n'a pas résisté à « l'appel du vide » et effectué un saut en tandem. Il ajoute que, « depuis plusieurs années », les paras du 1er RFI n'ont pas pu s'exercer correctement au saut en parachute, « faute de matériel ». Cette fois-ci alors, les aéronefs de l'armée ont été mobilisés. Les parachutes nouvellement acquis ont été déployés.

« Cet événement m'a permis de constater les progrès de l'armée », déclare le Premier ministre Ntsay. Rappelant la restructuration de l'armée en cours, le locataire de Mahazoarivo ajoute: « Nous voulons une armée prête et à même de relever les défis en matière de sécurité et avoir sous contrôle les nouvelles menaces auxquelles la nation doit faire face dans sa quête de développement ». Outre la sécurité des citoyens et de ses biens, il s'agit aussi, de protéger les richesses du pays.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.