Madagascar: Kraoma-Brieville - Un ultimatum de 72 heures pour le DG

Nirina Rakotomanantsoa, directeur général de la société Kraoma, a été malmené à Brieville.

Descendu lundi dernier au site de Kraoma en raison du décès d'un président intersyndical survenu en fin de semaine, le DG a été quelque peu « chahuté » par les employés. « Après l'enterrement de notre collègue, le DG a passé la nuit ici à Brieville. Il n'y avait pas encore de possibilité de communiquer ce jour là. Certains d'entre nous l'a donc attendu toute la nuit de peur qu'il ne s'enfuit » explique un employé au téléphone.

Avec l'ambiance délétère, la gendarmerie a encadré les lieux et a assuré une protection rapprochée au DG. Au vu des vidéos amatrices lancées en direct de Brieville par les employés, un semblant de rencontre a eu lieu hier matin. Les employés ont demandé des solutions aux problèmes dans lesquels la société et eux vivent depuis un an. En face, le DG a déclaré qu'il voulait parler à l'ensemble des employés et non seulement à quelques têtes ou à des familles du personnel.

Ces familles n'ont en effet cessé de crier demandant des « comptes » au DG. « Je vais d'abord me retirer et attendre jusqu'à ce que vous soyez au complet » a déclaré le DG au micro. Certains employés lui bloquaient le chemin et lui posaient directement des questions telles que « où sont vos solutions depuis ces longs mois ? Vous nous maltraitez depuis trop longtemps, nous exigeons des réponses ». Des témoins rapportent que d'autres en sont venus aux mains. Ce que le commandant de compagnie d'Ambatondrazaka, présent sur les lieux, dément. « Personne n'a touché à personne. Il n'y a pas eu de débordement. La rencontre de cet après-midi ne s'est pas encore soldée par une entente.»

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.