Madagascar: Andoharanofotsy - Une femme retrouvée morte

Des passants ont découvert un corps sans vie gisant sur la déviation vers Ankadilalampotsy, dans la commune d'Andoharanofotsy tout près d'un cimétière, hier vers 4h30 du matin.

La victime, une femme, âgée d'une trentaine d'années n'est connue de personne. À première vue, la partie inférieure du corps était nue. Ses doigts n'étaient plus là et sa tête écorchée. Selon les constatations et spéculations du médecin, elle était décédée depuis une semaine avant d'être abandonnée au milieu du cimetière. « Elle aurait été dévorée par des bêtes, probablement des chiens, qui l'auraient traînée jusqu'à l'endroit où elle a été retrouvée », ont supposé les enquêteurs.

La femme aurait également été violée avant d'être tuée. Sitôt mise au fait, la commune d'Andoharanofotsy a dépêché ses agents pour récupérer le cadavre et le transférer à la morgue de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) où elle subira un examen médico-légal.

Jusqu'ici, aucune famille n'est venue se présenter à la brigade de la gendarmerie saisie de l'enquête. Le mystère s'épaissit autour de cette affaire.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.