Madagascar: Etablissement scolaire « manara-penitra » - Toujours en manque d'enseignants et de proviseurs à un mois de la rentrée

A moins d'un mois de la prochaine rentrée scolaire, le ministère de l'Education nationale est toujours à la recherche d'enseignants et de directeurs pour les établissements scolaires dits « Manara-penitra ». Les intéressés doivent répondre à un certain nombre de critères qui selon le ministère garantirait le niveau et la qualité de l'éducation dans ces écoles.

Pour le profil du directeur d'établissement, celui-ci doit déjà être un fonctionnaire ou un agent contractuel (CDI) au sein du ministère de l'Education nationale. Il sera également âgé entre trente et cinquante ans. En ce qui concerne le diplôme de l'intéressé, le MEN exige le CAPEN- MAPEN- LAPEN ou un diplôme académique de niveau Licence. Même chose pour les enseignants qui veulent exercer au sein de ces établissements ; les candidats invités à postuler sont les fonctionnaires ou agents contractuels au ministère de tutelle, avoir un diplôme académique de baccalauréat ou un équivalent, être titulaire d'un diplôme pédagogique délivré par l'Institut national de formation pédagogique ou par la direction de l'Education fondamentale du MEN, et avoir une expérience d'au moins cinq ans dans la tenue de la classe recommandée.

L'effectif. Chaque établissement « Manara-penitra » compte recruter un total de 25 enseignants et un proviseur si l'on s'en tient à la communication faite par le ministère de l'Education nationale. A noter que ce recrutement concerne plusieurs régions. Néanmoins, certaines personnes intéressées par ces postes ne sont pas d'accord avec les critères exigés pour y accéder. Certains se demandent « pourquoi faut-il affecter des enseignants et des proviseurs déjà en poste dans d'autres établissements à ces nouvelles écoles ? Qui vont les remplacer à leurs postes actuels ? ». D'autres estiment être en mesure de prodiguer un enseignement de qualité mais qui ne sont pas fonctionnaires relevant du ministère de l'Education nationale. Néanmoins, il ne faut pas oublier que l'équipe du MEN sont des experts en éducation, on peut donc imaginer que ces critères ont été mûrement réfléchis avant d'être rendus public.

Examen officiel. Si avec cette stratégie de recrutement, le ministère envisage de rehausser les résultats aux examens officiels de l'année 2020-2021 ; pour cette année, les résultats du BEPC sortent progressivement depuis le début de cette semaine. Il ne reste plus que les sessions du baccalauréat pour bien clore cette année scolaire quelque peu exceptionnelle.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.