Maroc: Aide aux réfugiés sahraouis - L'UE dément une nouvelle fois les allégations du Maroc

Des femmes brandissent le drapeau de la République arabe sahraouie démocratique (archive)

Bruxelles — L'Union européenne a réaffirmé une nouvelle fois, mardi, par la voix de son Commissaire à la gestion des Crises, Janez Lenarcic, que l'aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis est soumise à un contrôle rigoureux, apportant un démenti très clair aux allégations infondées du Maroc sur un prétendu détournement de ces aides.

A ces accusations infondées réitérés de manière récurrente par les relais du Maroc au niveau du parlement européen, Janez Lenarcic a affirmé dans une réponse écrite que l'UE "accordait une importance capitale à l'obligation de rendre compte quant à l'utilisation" des financements accordés au titre de l'aide humanitaire, en indiquant que la Commission européenne a mis en place une stratégie de contrôle rigoureuse.

M. Lenarcic a fait savoir que la stratégie en question comporte "une sélection rigoureuse des organisations à financer, en conformité avec les exigences de légalité et de régularité du règlement financier de l'UE, une évaluation approfondie des propositions soumises par ces organisations et un réseau d'assistants techniques qui assurent un suivi régulier des projets.

Cette stratégie comporte également " une obligation pour les partenaires humanitaires de présenter des rapports opérationnels et financiers finaux pour tous les projets qui précisent les résultats obtenus et les moyens mis en œuvre, une stratégie d'audit et un plan d'audit annuel permettant de vérifier régulièrement la légalité et la régularité des opérations sous-jacentes ainsi que la bonne gestion financière et une stratégie antifraude visant à prévenir, détecter, suivre et corriger toute allégation de fraude".

Dans sa réponse, le Commissaire européen à la gestion des crises a affirmé que l'aide destinée aux réfugiés sahraouis n'est soumise à aucune taxation, apportant un démenti cinglant aux accusations mensongères colportées par l'ambassade du Maroc à Rome où siège le programme alimentaire mondiale.

En août dernier, le programme alimentaire mondial avait affirmé dans sa réponse à une note verbale de l'ambassade du Maroc à Rome que l'aide acheminée aux réfugiés sahraouis n'est soumise à aucune imposition par le gouvernement algérien.

IL a relevé que "le soutien de l'Algérie aux camps de Tindouf comprend la facilitation du dédouanement et des opérations portuaires et du transport des fournitures humanitaires jusqu'aux camps".

Durant les six dernières années, l'Union européenne a fournit une aide humanitaire annuelle de l'ordre de 9 millions d'euros au profit des réfugies Sahraouis, selon les chiffres fournis par Lenarcic.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.