Guinée: Présumée attaque du cortège de Kassory Fofana à Labé - Entre la manipulation et la fiction

30 Septembre 2020

Une présumée attaque du cortège de Kassory Fofana, premier ministre et directeur de Campagne du RPG Arc-en-ciel en moyenne Guinée ce mardi 29 septembre 2020 défraie la chronique. La mouvance présidentielle pointe du doigt la principale formation politique de l'opposition qui a immédiatement rejeté toute implication dans cette affaire.

En réalité, s'agit-il d'une attaque contre le cortège ou un montage pour ternir l'image d'un retoutable adversaire?

Comment une telle attaque pourrait se produire avec les dégâts qu'on présente sans qu'il n'y ait le moindre blessé ou d'arrestation ? Les forces de sécurité étaient où ? D'ailleurs, la veille, le RPG Arc-en-ciel avec son mouvement Les Jaunes a fait un carnaval de plus de deux kilomètres qui s'est terminé sans qu'une mouche ne soit touchée dans la ville de Labé.

Beaucoup s'accorde à dire que cette présumée attaque est un scénario minutieusement préparé dans le but d'opposer les Peulhs dont est issu Cellou Dalein Diallo principal adversaire du président sortant Alpha Condé, aux autres communautés notamment de la basse Guinée et haute Guinée où le pouvoir est en perte de vitesse.

Cette présumée attaque a lieu le lendemain d'une sortie médiatique du président Alpha Condé et candidat à un troisième mandat qui accuse ouvertement son principal challenger Cellou Dalein et le vice président de la Sierra Leone d'avoir recruté des mercenaires pour la déstabilisation de la Guinée.

En 2010, entre les deux tours de l'élection présidentielle, la communauté peule avait été accusée par le RPG Arc-en-ciel d'avoir empoisonné de l'eau contre d'autres communautés pour certainement déstabiliser l'Union des forces démocratiques de Guinée de Cellou Dalein Diallo.

S'agit-il d'un même scénario à l'approche de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020? En attendant des preuves palpables de cette présumée attaque, les commentaires vont bon train. S'agit-il d'une réalité ou d'une fiction ? Attendons de voir !

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.