Maroc: "Mobile Money", performance approuvée en temps de crise !

Casablanca — Dans le cadre de leur mobilisation auprès des particuliers et face aux contraintes liées à la crise sanitaire du coronavirus (Covid-19), les différents opérateurs télécoms se sont mobilisés pour l'activation et l'accélération de la mise en place des nouvelles solutions digitales apportées par le "Mobile Money".

Le "Mobile Money" ou le "Paiement Mobile" se présente comme une solution révolutionnaire pour limiter les mouvements des personnes, en favorisant la dématérialisation du cash et les paiements à distance ou à proximité, moyennant des paiements sans contacts, ou même le transfert d'argent à l'international. Les usagers peuvent désormais, à partir de leur domicile et dans le respect des règles sanitaires, accéder via un simple clic à de nombreux services financiers.

C'est dans ce sens que le marché du "Mobile Money" a pris des couleurs en ce temps de crise imprévisible, faisant preuve d'une grande capacité d'innovation et de flexibilité, pour anticiper davantage les besoins des clients et insuffler une dynamique particulière à cette technologie relativement nouvelle au Maroc.

Figurant parmi les premiers opérateurs télécoms à proposer une offre de mobile money, le groupe Inwi , qui a lancé son produit "Inwi money" en septembre 2019, affiche déjà, selon le CEO de inwi money, Nicolas Levi, de belles réalisations avec plus de 500.000 clients et plus de 50.000 transactions par mois.

La généralisation du paiement via « inwi money » s'est faite en plusieurs étapes, avec dans un premier temps, les grandes surfaces en janvier 2020, puis le paiement de facture avec la plupart des facturiers d'eau et d'électricité, pour ensuite englober le transfert international, à travers le service de réception de ces transferts, lancé récemment en partenariat avec WorldRemit et MFS Africa, a précisé M. Levi dans une déclaration à la MAP.

Ces premiers résultats, a-t-il poursuivi, reflètent la capacité d'innovation et d'agilité de "inwi money" pour anticiper sans cesse les attentes de ses clients et insuffler une réelle dynamique sur le nouveau secteur du mobile money.

Le lancement du service du Transfert International est une matérialisation concrète de nos efforts à la diversification des moyens de paiements au Maroc, à l'accélération de l'inclusion financière du plus grand nombre et à la dématérialisation des transactions en cash, a-t-il relevé, notant que désormais, les clients inwi money peuvent recevoir de l'argent de leurs proches de l'étranger rapidement et en toute sécurité.

Revenant sur le mode opératoire de ce transfert, il a expliqué que cette opération est initiée par l'émetteur de l'étranger via la plateforme WorldRemit, puis le bénéficiaire client inwi money est notifié, par SMS, de la réception du transfert sur son compte inwi money dont le solde est crédité en quelques minutes par le montant du transfert, faisant savoir qu'il s'agit d'un service universel puisque les personnes voulant envoyer de l'argent vers inwi money pourront le faire depuis 30 pays sans aucune contrainte".

De son côté, Nawal Gharmili, la Directrice d'Orange Money Maroc a indiqué que "nous avons lancé Orange Money le 10 mars dernier, quelques jours à peine avant le début de la crise sanitaire au Maroc. Cela nous a conduits à adapter notre plan d'action pour adresser les clients à distance et profiter par la même occasion des flexibilités autorisées par la banque centrale dans ce sens. Nous avons également introduit le service d'alimentation des comptes Orange Money moyennant une carte bancaire pour permettre aux clients de vivre une expérience full digital depuis chez eux".

Le Mobile Money est une solution d'inclusion financière et digitale qui permet aux clients de disposer en toute simplicité d'un compte de paiement, a-t-elle fait savoir, leur donnant accès à des services de transferts d'argent, d'achat de recharge, de paiement facture ou commerçant depuis leurs téléphones.

"Dans des contextes comme celui que nous vivons aujourd'hui, a poursuivi Mme Ghamili, c'est le moyen par excellence de versement d'aides ou subventions à distance. Par ailleurs, le développement du paiement mobile parmi les commerçants nécessite la mise en place de mécanismes d'incitations fortes pour les encourager à adhérer à l'écosystème".

"Les premiers résultats sont clairement impactés par la crise sanitaire mais ils restent tout de même encourageants", a-t-elle estimé, notant qu'il y a un marché malgré le taux de bancarisation assez élevé au Maroc. En effet, l'usage des services financiers reste encore limité, et l'usage de cash est toujours prédominant.

L'ambition du Mobile Money est de couvrir les besoins des populations marocaines qui n'ont pas encore franchi le cap de bancarisation ou qui cherchent un moyen plus accessible et plus pratique pour effectuer des transactions financières. Sans omettre que l'interopérabilité représente un levier fort qui permettra d'accélérer la croissance de l'écosystème.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.