Les problèmes de gouvernance foncière en Afrique au cœur de la réunion virtuelle du NELGA

21 Septembre 2020

Addis-Abeba, Éthiopie — Dans le cadre des efforts visant à renforcer la faible gouvernance foncière de l'Afrique et les questions de droits fonciers précaires qui demeurent des défis majeurs de développement pour le continent, des experts techniques se sont réunis lors d'une réunion virtuelle pour discuter de ces préoccupations et planifier à l'avance ce qui est nécessaire pour réaliser le programme de l'Union africaine sur le foncier.

La réunion s'est tenue sous la coordination du Centre africain sur les politiques foncières (ALPC), anciennement l'Initiative pour les politiques foncières (LPI), et a réuni des experts du Réseau d'excellence sur la gouvernance foncière en Afrique (NELGA) et ses nœuds régionaux et techniques.

Ils ont passé en revue les progrès accomplis concernant les plans de travail 2020 ; ont évalué le plan de travail du secrétariat de NELGA pour 2020-2021 et ont encouragé la coordination des efforts pour respecter le programme de l'Union africaine sur le foncier.

L'ALPC a été mandaté pour diriger la mise en œuvre du programme de l'Union africaine sur le foncier qui vise à améliorer la politique foncière à travers le continent.

Bien qu'un nombre croissant de pays manifestent une volonté politique de concrétiser ces initiatives, leur mise en œuvre au niveau national n'en reste qu'à un stade précoce. De nombreux pays n'ont pas les capacités humaines et institutionnelles nécessaires pour mettre en œuvre des politiques foncières durables. L'une des principales raisons de ce manque concerne la qualité insuffisante des programmes académiques des universités africaines et des établissements d'enseignement supérieur.

La réunion de planification technique fait partie de l'initiative continentale comprenant l'ALPC, NELGA et la GIZ, et comprend des experts techniques de la gouvernance foncière, des universitaires et des parties prenantes gouvernementales, chargés de fournir un soutien et une supervision académiques, des recherches, des données, des rapports et des recommandations politiques pour influer sur une bonne gouvernance foncière et des réformes foncières solides en Afrique.

La réunion a été ouverte par la Responsable du Centre africain sur les politiques foncières, Mme Joan Kagwanja, et a coprésidé la réunion avec Mme Anita Hernig, Directrice de programme, pour le Renforcement des capacités consultatives en matière de gouvernance foncière, au GIZ.

Dans ses remarques liminaires, Mme Kagwanja déclare : « La réunion de planification fournira des informations supplémentaires qui aideront le secrétariat du NELGA et l'ALPC à élaborer des actions visant à faire progresser les étapes pratiques en vue de faire avancer les changements de politique dans l'administration foncière en Afrique. En fin de compte, il faudra y parvenir. Outre les discussions habituelles ciblées sur les r4ealisations antérieures dans les différents domaines du travail et des échanges sur la gouvernance foncière, je suis impatiente de créer plus de synergies pour atteindre les objectifs fixés ».

La réunion a célébré le succès de la mise en place du secrétariat de NELGA et l'intégration de son personnel pionnier de nationalités diverses recruté au milieu de la crise paralysante de COVID-19.

« On s'attend à ce qu'avec le recrutement complet de l'équipe du secrétariat, cela améliorera la communication, la coordination et la collaboration au sein du réseau au niveau continental », déclare Mme Kagwanja.

Le secrétariat du NELGA améliorera la coordination, la production de connaissances et la diffusion des activités du réseau conjointement avec les institutions du NELGA à travers le continent par le biais de ses nœuds régionaux. Ces activités comprennent la formation des étudiants de NELGA, la mise en œuvre du programme de bourses de NELGA, la promotion et la facilitation de la prestation de formations pour les universitaires et les décideurs de la région ; et travailler avec les CER et d'autres parties prenantes régionales / nationales pour générer des données. En travaillant par l'intermédiaire des nœuds régionaux, le secrétariat coordonnera les activités régionales impliquant les institutions membres du NELGA, en les reliant à d'autres réseaux régionaux du NELGA pour des activités conjointes, le partage des connaissances et l'établissement de partenariats.

La réunion a permis au NELGA de présenter les résultats du réseau par le biais de recherches collaboratives, de programmes de bourses et d'échange de connaissances ; a examiné les plans de travail complets et harmonisés, introduit de nouveaux partenariats, opportunités et stratégies de durabilité pour respecter l'engagement de l'UA à améliorer les politiques foncières en Afrique pour 2020-2021.

Les participants ont applaudi le réseau pour avoir introduit des méthodes innovantes via des plateformes numériques visant à favoriser l'apprentissage en ligne sur la gouvernance foncière en réponse au COVID-19.

Les parties prenantes régionales du Ghana, du Sénégal, du Maroc, de l'Éthiopie, du Cameroun, de la Tanzanie, de la Namibie, de l'Afrique du Sud et de l'Allemagne figuraient parmi les participants à la réunion virtuelle.

Note aux rédacteurs :

Le Centre africain sur les politiques foncières (ALPC), anciennement appelé Initiative pour les politiques foncières (LPI), est un programme conjoint du consortium tripartite composé de la Commission de l'Union africaine (CUA), de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA). Son objectif est de permettre l'utilisation de la terre pour donner une impulsion au processus de développement africain. Le programme est régi par un comité directeur qui se réunit périodiquement, tandis qu'un secrétariat conjoint met en œuvre les activités quotidiennes.

Afin de renforcer les capacités humaines et institutionnelles de mise en œuvre du programme de l'UA sur le foncier, l'ALPC a créé le Réseau d'excellence sur la gouvernance foncière en Afrique (NELGA). NELGA est un partenariat d'universités et institutions de recherche africaines de premier plan avec un leadership avéré dans l'éducation, la formation et la recherche sur la gouvernance foncière. Actuellement, NELGA compte plus de 50 institutions partenaires à travers l'Afrique. Et vise à, améliorer les opportunités de formation et les programmes d'études sur la gouvernance foncière en Afrique, promouvoir la recherche axée sur la demande sur les questions de politique foncière, connecter des universitaires et des chercheurs à travers l'Afrique grâce à des réseaux universitaires, enfin créer des données et des informations pour le suivi et l'évaluation des réformes de la politique foncière.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.