Angola: La Commission de réforme de l'IURD appelle à la réconciliation

Luanda — La Commission de réforme de l'Église universelle du Royaume de Dieu (IURD Angola) a lancé mardi un appel à ses membres pour la réconciliation, le calme et la paix sociale.

L'IURD Angola est plongée dans une crise qui résulte de profondes divergences entre pasteurs et évêques angolais et brésiliens sur la gestion de cette institution religieuse, ce qui a donné lieu à la création d'une commission de réforme, dirigée par des membres de l'église, de nationalité angolaise.

Le problème s'est réglé le 28 novembre 2019, après la publication d'un manifeste critique à la direction de l'église au Brésil.

Les principaux facteurs du conflit qui ressortent sont la demande de pratique de la vasectomie auprès des pasteurs angolais, les avortements forcés, le racisme, l'aliénation de plus de la moitié du patrimoine de l'Église et le blanchiment d'argent.

Le manifeste dénonce également des pratiques présumées d'évasion de change à l'extérieur du pays, la falsification des procès-verbaux d'élection des organes directeurs de l'IURD, la délivrance de procurations avec pleins pouvoirs aux citoyens brésiliens pour exercer des actes réservés à l'assemblée générale.

Le conflit s'est intensifié en juin dernier lorsque des pasteurs et des évêques angolais et brésiliens se sont impliqués dans un échange intense d'accusations et d'attaques physiques. Depuis l'événement, la Commission de réforme a pris le contrôle de dizaines de temples dans l'église fondée par Edir Macedo.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.