Algérie: Réseaux 4G - Sanctions pécuniaires contre les opérateurs Mobilis, Djezzy et Ooredoo

Alger — L'Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE) a annoncé, mercredi dans un communiqué, avoir prononcé des sanctions pécuniaires à l'encontre des opérateurs de téléphonie mobile, à savoir Mobilis, Djezzy et Ooredoo, suite aux "manquements" constatés dans la couverture de leurs réseaux 4G.

"Comme déjà annoncé dans son communiqué du 3 mai 2020, l'Autorité de régulation a mis en demeure les opérateurs de la téléphonie mobile ATM (Mobilis), OTA (Djezzy) et WTA (Ooredoo) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service de leurs réseaux 4G, et ce suite à une opération de contrôle et d'évaluation effectuée du 16 février au 12 mars 2020, qui a porté dans une première phase sur cinq (5) wilayas (Adrar, Blida, Constantine, Djelfa et Tlemcen)", rappelle l'ARPCE.

L'ARPCE, et suite aux résultats de l'audit, a prononcé des "sanctions pécuniaires pour un montant global de 172.519.352,85 DA, dont 63.918.956,02 DA à Mobilis, 82.580.952,38 DA à Djezzy, et 26.019.444,45 DA à Ooredoo".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.