Ile Maurice: Obeegadoo - « La quarantaine reste gratuite pour... »

30 Septembre 2020

La frontière s'ouvre d'une façon contrôlée demain jeudi 1er octobre.

Les ministres Steven Obeegadoo (Tourisme) et Nando Bodha (Affaires étrangères) ont tenu une conférence de presse en fin d'après-midi de ce mercredi 30 septembre pour en parler. Les premiers voyageurs qui arrivent au pays ce samedi en provenance de Paris ce samedi seront placés en quarantaine dans des hôtels dont les frais hébergement varient entre Rs 40 000 et Rs 50 000.

Cependant, le ministre du Tourisme a également précisé que le gouvernement a mis en place trois plans pour les Mauriciens ne pouvant pas payer ces hôtels. Les Mauriciens qui étaient à l'étranger pour des traitements médicaux sous la charge du ministère de la Santé seront admis gratuitement à l'hôpital de Souillac. Pour les cas «d'extrême détresse » enregistrés auprès des diverses ambassades, le gouvernement les placera dans des centres de récréations.

«Ce sera au cas par cas», a précisé Steven Obeegadoo. Finalement, pour les voyageurs mauriciens qui ne se retrouvent pas dans ces deux catégories, le gouvernement leur propose un emprunt de Rs 100 000 avec un taux d'intérêt de 3% remboursable sur 30 mois. Le ministre du Tourisme a annoncé que prochainement des «guest-houses» pourront accueillir également des voyageurs avec les frais de quarantaine s'élevant à Rs 25 000 par personne.

Il y a très peu des touristes parmi les premières arrivées, mais un peu plus de la moitié sont des Mauriciens et les autres voyageurs sont des expatriés détenteurs d'un permis de séjour ou de travail. Des étudiants étrangers figurent également parmi ceux qui ont déjà fait des réservations pour les billets d'avion et les chambres d'hôtel qui vont servir de lieu de quarantaine.

Par ailleurs, le ministre Nando Bodha a rappelé que depuis la fermeture des frontières, le gouvernement a rapatrié environ 9 000 Mauriciens et le coût de quarantaine pour les héberger, s'élève à Rs 300 millions. Il reconnaît qu'il y a toujours des petits groupes de Mauriciens bloqués à l'étranger en raison des difficultés de vols dans les pays où ils se trouvent, mais il annonce qu'un comité se penche sur leurs cas.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.