Maroc: Le pays co-organise un événement à l'ONU sur le rôle des jeunes dans l'action climat

30 Septembre 2020

La mission permanente du Maroc auprès des Nations unies à New York, a co-organisé, mardi, un événement sous un format virtuel, sur le rôle de la jeunesse dans l'action climat, marqué par la participation d'une pléiade de jeunes leaders et parlementaires représentant plusieurs pays.

Cette rencontre, qui a également connu la participation des ambassadeurs du Costa Rica et du Portugal à l'ONU, est organisée en appui au Plan directeur sur "l'Appel des jeunes à l'action pour la mise en œuvre de l'ODD 13 (action climat)", une année après le Sommet des jeunes pour le climat tenu en 2019, en prélude au Sommet Action climat des Nation unies. L'événement intervient aussi à la veille du premier Sommet des Nations unies sur la biodiversité, prévu à New York avec la participation virtuelle de plusieurs dirigeants mondiaux. Intervenant à cette occasion, l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, a souligné que le Royaume a toujours cru en la capacité des jeunes à favoriser une transformation positive dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

"En tant que pays engagé mondialement, le Maroc a, depuis plusieurs décennies, placé systématiquement les jeunes et les citoyens au centre de ses efforts pour accélérer la mise en œuvre du développement durable, notamment leur capacité à concevoir des pistes innovantes pour protéger la biodiversité, préserver l'environnement et sensibiliser sur les modes de production et de consommation durables", a-t-il affirmé. Dans cette entreprise orientée vers l'action, a poursuivi Omar Hilale, le Maroc ne vise pas seulement les jeunes, mais entend également s'engager de plus en plus avec eux en tant que "moteur de collaboration constructive", a expliqué l'ambassadeur.

Il a rappelé, à ce propos, que lors du Sommet Action climat de 2019, les dirigeants du monde entier avaient pris un engagement politique fort pour promouvoir l'autonomisation des jeunes, en particulier dans le domaine du climat, et que de nombreuses initiatives ont été lancées, dont des campagnes d'éducation, de sensibilisation et de changement de comportement menées par les jeunes.

Dans ce contexte, a relevé l'ambassadeur, une nouvelle initiative majeure de lutte contre le changement climatique a été lancée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, visant à promouvoir les idées et les solutions des jeunes africains pour le climat. Cette initiative intitulée «African Youth Climate Hub» vise à donner aux jeunes africains l'opportunité d'établir et de favoriser un mouvement générationnel de lutte contre le changement climatique, a expliqué M. Hilale, précisant que le hub a pour objectif d'éduquer, d'inspirer, de responsabiliser et de mobiliser les jeunes pour créer un changement durable dans leurs écoles, leurs communautés et leurs écosystèmes professionnels, à tous les niveaux.

En créant un forum où les jeunes africains peuvent discuter de leurs idées pour lutter contre le changement climatique, les jeunes développent des cibles clés, avant d'être affinées puis mises en œuvre, a noté l'ambassadeur. Ce faisant, le Maroc espère rassembler les jeunes penseurs africains les plus engagés et innovants sur le changement climatique, créer un centre d'apprentissage et aider les gens à trouver des emplois verts en Afrique, a-t-il affirmé. Et de souligner que la question du changement climatique est la meilleure opportunité pour la nouvelle génération de créer un monde qui fonctionne pour tous.

Les jeunes deviennent un acteur principal de la protection à long terme du climat et de l'environnement et deviennent des entrepreneurs de nouvelles idées grâce à l'innovation, créant des opportunités d'employabilité et de formation et facilitant les actions sur le terrain. Pour sa part, Hatim El Otmani, jeune ambassadeur de l'African Youth Climat Hub, a souligné que cette initiative entend unifier la voix des jeunes africains autour de l'action climat, en rappelant que l'Afrique en tant que continent subit de plein fouet les effets du changement climatique.

De ce fait, l'objectif de l'African Youth Climat Hub est de fédérer les voix de la jeunesse africaine en vue de contribuer à un avenir plus durable par le biais d'une approche entrepreneuriale, a-t-il expliqué. "Il s'agit de mettre à profit la passion, la créativité et l'esprit d'innovation de la jeunesse africaine pour contribuer à rendre leurs communautés plus durables et résilientes face au changement climatique".

De son côté, Peter Kwasi Kodjie, viceprésident du Plan directeur sur "l'Appel des jeunes à l'action pour la mise en œuvre de l'ODD 13" et Secrétaire général de l'Union des étudiants africains "All-Africa Student Union", a tenu à mettre en avant la solidarité du Maroc, sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, avec les pays africains au plus profond de la pandémie du Covid-19, en rappelant que le Royaume avait notamment envoyé plusieurs lots de matériels de protection personnels à plus de 25 pays africains pour les aider à faire face à l'épidémie.

Il a également souligné l'engagement du Maroc et de Sa Majesté le Roi en faveur de l'action climat au niveau du continent africain, à travers les différentes initiatives lancées par le Royaume à cet effet.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.